Attila

Dans Xena :
attila_borias

Dans l’épisode 6×10, Ares devenu mortel suite au Crépuscule des Dieux, voit sa tête mise à pris. L’un des chefs de guerre à la recherche de l’ex-Dieu de la Guerre se nomme Attila. Je pense que les scénaristes ne lui ont pas donné ce nom par hasard. C’est un nom qui a marqué l’histoire et qui n’est pas anodin. Comme si vous choisissiez de prénommer votre enfant Vercingetorix…

A part ça, d’après Morton Csokas (qui joue Borias) son personnage serait basé sur Attila le Hun…  Je ne me prononcerais pas sur cette inspiration, mais nous allons plutôt partir sur le personnage historique d’Attila.

Dans l’histoire :

attilaAttila est paradoxalement l’un des souverains barbares les plus célèbres et les plus méconnus de l’histoire. Je vous rappelle que le terme « barbare » pour l’époque veut dire non Grec ou non Romain.
Cette méconnaissance est lié au fait qu’il a régné sur l’empire Hun dont la tradition est orale, et que ses histoires sont écrites par les Grecs et les Romains, ses ennemis… Vous imaginez donc qu’ils n’ont pas tiré un portrait très flatteur.

Attila voit donc le jour entre l’an 390 et l’an 410 dans les plaines du Danube. Il est fils du roi d’une tribu Huns, Moundzouk, qui meurt à la guerre en 408. Orphelin, il est adopté et élevé avec son frère aîné Bleda par son oncle, le roi Huns Ruga. Il reçoit une éducation de cavalier et d’archer, ce qui en fait un redoutable combattant, mais il apprend aussi les langues étrangères (le Goth, Le Grec et le Latin).
Dans son enfance sa tête est entourée de bandages traditionnels, ce qui déforme son crâne, et lui donne ce profil particulier.

En 421 Attila épouse (apparemment en seconde noce) Erekan (Kerka) qui lui donne un fils Ellac. Il avait un profond respect pour elle, mais elle meurt après avoir partagé sa vie pendant 28 ans.

attila_map2

En 434, avant de mourir, le roi Ruga partage l’Empire Hunnique entre ses deux neveux, Attila et Bleda. Dès 435, les deux frères étendent le royaume.

Dans les années 440 Bleda attaque l’Empire Romain d’Orient. Mais Attila, lui, entame des négociations avec ce même empire afin de récupérer les princes héritiers Huns (réfugiés à Constantinople après la mort de Ruga) qui auraient pu prétendre à la succession de Bleda.

Fin 444, début 445, il fait assassiner dans d’obscures circonstances son frère et peut donc régner sans partage sur tout le royaume Hun, en tuant également les partisans de Bleda…

Il se fait alors désigner Europæ Orbator (Empereur d’Europe) et s’empare dès 445-446 de la province romaine de Pannonie-Savie, le reste de la Pannonie (la Hongrie actuelle) étant déjà un territoire hun. Attila demande à l’empereur romain d’occident de payer de lourds tributs et maintient la pression par la menace de razzia si les romains ne payaient pas. ce n’est pas un peu le système mafieux ?

L’empereur d’Occident, Valentinien III,  le nomme alors « Magister Militum »(officier supérieur de l’armée romaine). Son but et probablement de garder la face par rapport au peuple en sous-entendant que les sommes versées à Attila sont dû à son rang et non à la peur qu’il inspire…

Depuis la cuvette danubienne où il est durablement installé, Attila représente donc une menace pour l’Empire Romain. Mais, le 27 janvier 447, un tremblement de terre détruit une grande partie de la muraille théodosienne de Constantinople et provoque une famine importante. Cette faiblesse de l’Empire d’Orient permet à l’Empire d’Occident d’être momentanément épargné par Attila.

Attila, profite de l’évènement  et jette son armée sur l’Empire d’Orient, mais s’y embourbe. Les négociations de paix durent plusieurs années, sans aucun bénéfice pour les Huns. Or, au moment même où elles vont aboutir, les tributs versés par l’Orient se tarissent définitivement. L’Empereur d’Orient, Théodose II, meurt dans un accident de cheval et le « parti des bleus » (parti des sénateurs et des aristocrates) triomphe : il est farouchement opposé à l’idée de payer les barbares pour acheter la paix.

attila_hunsN’ayant pu envahir ni soumettre l’Orient, Attila se retrouve pris dans le jeu diplomatique de l’Occident.

Valentinien III (Empereur d’Occident) veut  forcer sa soeur Honoria, à prendre le voile pour préserver l’unité impériale.  Je pense que la loi salique n’ayant pas été inventée, le pouvoir pouvait revenir au mari de la co-impératrice, du coup Valentinien n’avait probablement pas envie de partager…

Bref, en 449, un scandale éclate : Honoria a un amant, Eugènius, que Valentinien fait décapiter et Honoria est envoyée à Constantinople pour préserver sa virginité. Honoria a probablement entendu parlé d’Attila à la cour, et sa mère étant la première princesse impériale à avoir épousé un chef barbare, Honoria se fait peut-être une idée romanesque du roi Hun.
Elle envoie alors sa bague à Attila pour lui demander de l’aide. Attila prend l’affaire au sérieux et accepte le bijou comme « dot », avant de demander la Gaule en tant qu’héritage impérial dû à sa « fiancée ». (Attila utilise souvent les mariages pour nouer des alliances dynastiques et diplomatiques…)

Bloqué en Orient, devant le refus de Valentinien et suite au mariage forcée d’Honoria avec un vieux sénateur, Attila se trouve contraint en automne 450 de déclarer la guerre à l’Empire Romain d’Occident, ce qui met un terme également au tribut versé par l’Occident.
À la tête d’une armée coalisée hunno-germanique, Attila se lance au printemps 451 contre la Gaule. Cette armée réunit diverses tribus « barbares ». C’est à ce moment là qu’il ravage les différentes régions traversées et acquiert une réputation de férocité voire de cruauté qui lui vaut le surnom de « Fléau de Dieu ». Il se flatte, lui-même, que « l’herbe ne repousse pas là où son cheval est passé ».

attila_invasions_barbares

La Gaule lui résiste, d’abord à Paris sous l’impulsion de Sainte Geneviève, puis à Lyon, avec Saint Aignan.
Attila est définitivement vaincu par une autre armée barbare, menée par le patrice romain Aetius représentant l’empereur Valentinien III, mais surtout grand connaisseur d’Attila. À Orléans, où il compte franchir la Loire, le roi hun trouve face à lui les Wisigoths de Théodoric Ier et l’armée romaine d’Aetius, en réalité composée de tous les peuples établis en Gaule à cette époque.

attila_troyesLes Huns sont repoussés et c’est à 5 milles romains (7,5 km) de Troyes que la bataille finale a lieu, sans doute moins d’une quinzaine de jours plus tard, dans des champs près du village de Mauriacus (près de Châlons-en-Champagne).

À la suite du carnage, Attila reste un moment en Gaule, puis se retire vers le Rhin. Au printemps 452, il attaque à nouveau en Italie. L’armée d’Attila prend Aquilée, Padoue, Vérone, Milan, Pavie et se dirige vers Rome. Valentinien décide de négocier.

Conduite par le pape Léon Ier, par le préfet Trigetius qui a déjà traité avec les Vandales de Genséric, et par le consul Aviennus, une délégation romaine va au devant du roi des Huns et obtient un armistice. Dans le même temps, les troupes du nouvel empereur oriental, Marcien, ont franchi le Danube et menacent le cœur de l’empire hunnique. Attila se retire alors en Pannonie. De retour chez lui, Attila meurt subitement, au printemps 453, à la suite d’un festin donné à sa cour pour ses dernières noces avec Ildiko. Les circonstances de cette mort sont troubles : Il aurait fait une hémorragie soit à la suite d’une apoplexie (c’est à dire un AVC), soit à cause d’un empoisonnement…

Attila reçoit des funérailles royales et est enterré dans un triple cercueil (or, argent et fer), dans un endroit secret. On dit que même les esclaves présents ont été égorgés afin de ne pas divulguer le lieu… Apparemment ce fut efficace car même aujourd’hui les archéologues n’ont toujours pas trouvé sa tombe.

Sa succession dégénère en conflit entre ses fils, dont les principaux sont Ellac, Dengitzic et Ernak. Son empire ne survit donc pas à sa disparition.

la légende d’Attila est donc venu jusqu’à nous par les écrits romains, ses ennemis, qui le décrivent comme une brute, un vrai barbare comme on l’entend aujourd’hui… Mais lorsqu’on découvre son éducation, sa culture et ses jeux politiques, on se dit qu’il ne peut pas être seulement cet animal… Il a essayé de faire grandir son empire (comme d’autres peuples avant lui), mais il a échoué.

Aujourd’hui l’imagerie populaire en fait soit un grand roi hongrois avec un esprit chevaleresque, soit une brute épaisse… A chacun sa vérité ! Et vous quelle est l’image que vous avez d’Attila le Hun…
attila_guerrier

Mythologie, , , , Permalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *