Transcript VF 3×12

La Suite Amère

Transcript VO (Whoosh!)

PROLOGUE

Scène 1

Ephiny : Trois jours maintenant. Elle subit le rituel de purification depuis trois jours.

Joxer : C’est de la folie ! Ecoute, nous devons la faire sortir ! Elle pourrait mourir là-dedans.

Eph : Elle mourrait dehors. Tu ne l’as pas vue à la mort de son enfant. La douleur dans laquelle elle se trouvait, le désespoir. Quand Xena et elle se sont séparées, elle est venue à nous.

Jox : Si nous la laissons là-dedans, elle est perdue.

Eph : Elle est déjà perdue. Sa seule chance, c’est de traverser la douleur.

Scène 2

Ares : Jolie voix. Mais je suis sûr qu’on ne peut pas danser dessus. Ecoute, je ressens ta douleur, d’accord ? Mais combien de temps avant que tu ne commences à faire quelque chose ?

Xena : Mon fils est mort, salaud sans âme. Que puis-je faire pour ça ?

Ares : Ça prouve seulement ce que je te dis depuis longtemps. Les bons actes ne sont jamais impunis. Sauver le monde, défendre le faible, avoir confiance en quelqu’un qui t’a trahie…

Xena : Gabrielle.

Ares : Tout ce truc de l’expiation dans lequel tu es, ce n’est pas toi. Tu es pleine de feu, tu plies le monde à ta volonté, pleine de rage. Et de vengeance. Accepte-le, Xena. Adopte-le. Tu sais quoi faire. Qui tuer.

Scène 3

Gabrielle : Tu n’es pas réelle. Tu es dans ma tête.

Callisto : Quelle différence ça fait ? Tu es venue ici pour la vérité, et la vérité, c’est ce que Xena a fait de nous. Elle a façonné nos vie, changé nos destins… tué nos familles.

Gabrielle : Non, j’ai tué la sienne. Solan est mort à cause de ma fille.

Cal : A cause de Xena, tu as eu une fille. Sa haine de César t’a conduite à Britannia.

Gabrielle : Oui, mais…

Cal : Directement à Dahak, où elle t’a abandonnée. Ce n’est pas vrai ? Ce n’est pas vrai ?

Gabrielle : Si.

Cal : Et tu la détestes pour ça, non ? Pour t’avoir trahie ? Pour t’avoir négligée ? Tu la détestes, non ? Non ? Non ?!

Gabrielle : Si !

Scène 4

Gabrielle : Non !

Eph : Xena ? Arrêtez-la ! Xena.

Xena : Où est Gabrielle ?

________________________________

ACTE 1

Scène 1

Jox : A l’aide ! Que quelqu’un l’aide !

Eph : Joxer, cours ! Amazones, attaquez !

Gabrielle : Xena.

Jox : Continue Gabrielle, cours !

Gabrielle : Joxer !

Jox : Xena, qu’est-ce que tu fais ?

Gabrielle : Xena !

Xena : Vengeance !

Gabrielle : Je te déteste !

Scène 2

Voix de Callisto (Aleph) : Assimile-toi dans la grande mer des eaux de la vie. Plonge profondément en elle, jusqu’à ce que tu t’y perdes. Et, ainsi perdue, alors tu te retrouveras. Tel qu’il est écrit : « Elle résidait dans la grande mer, et y était un poisson ». Aleph, je suis. De mon insondable volonté, l’univers acquit son commencement. Dans ma sagesse infinie existent les styles et les formes de toute chose.

Song of the Fool (Chanson du Fou)

Callisto :
Heureuse que tu te sentes forte
Je pensais t’avoir perdue.
N’use pas de mots, chante une chanson…

Voici Illusia !
________________________________

ACTE 2

Scène 1

What’s Still Unwritten (Ce qui reste non-écrit)

Callisto :
Xena sois prévenue, Xena fais attention
En fermant les yeux tu peux voir ce qui n’est pas là
Xena soit calme, ouvre les yeux
Les mensonges peuvent être vrais et la vérité un mensonge

Le destin est une roue, elle révèlera
Tout ce que tu es devenue, tout ce que tu ressens
Le destin sait ce qui doit être
Tu paieras le prix, rien n’est gratuit

Je serai ton guide, prends la main de ta muse
Tu devrais juste perdre ton chemin au pays d’Illusia

Illusia est la musique, un monde fait de rimes
Il est découpé en espace dans l’absence du temps
Tu as testé comment le mal et le bien coexistent
L’amer et le sucré

Chien Blanc :
Tout sur les lèvres que tu as embrassées

Callisto :
Lion et taureau, aigle et serpent
Vivre ou mourir, c’est un choix que tu dois faire
Peux-tu effacer ce que tu as créée ?
Traverse la roue
Suis ton destin

Chœur des Animaux :
Le destin a un projet pour toi
Nous pouvons te jouer des tours
Nous traitons la vérité à laquelle tu ne peux faire face
Risque le pire de toi, dans ta renaissance
Ne fais pas demi-tour, ne commence pas à t’éteindre
Ce qui n’est pas encore écrit…
Tu peux l’effacer

Callisto :
Ta vilaine infamie torture ton âme
La descente vers l’enfer doit imposer son glas
Les ténèbres qui te retiennent t’ont conduite vers cela

Serpent :
Abandonne la sérénité, souffre la douce misère
Le pêcher cherche son abysse maudit

Anubis :
Oh Xena, avec la mort il y a toujours une renaissance

Sphinx :
Vois d’une façon interdite sur Terre

Callisto :
Illusia attend : nous te montrerons la voie
Mais toutes les conséquences sont ta propre création
Et il y a un prix à payer

Callisto et Chœur des Animaux :
Le destin a un projet pour toi
Nous pouvons te jouer des tours
Nous traitons la vérité à laquelle tu ne peux faire face
Risque le pire de toi, dans ta renaissance
Voilà le temps, voici l’endroit  (Ne fais pas demi-tour, ne commence pas à t’éteindre)

Callisto :
Ce qui n’est pas encore écrit
Tu peux l’effacer

Chorus des Animaux :
Illusia est la musique, un monde fait de rimes,
Il est découpé en espace dans l’absence du…

Xena :
Très bien Callisto
Tu aimes les petites histoires. Bien. J’en ai une pour toi
Tu agis si bizarrement que je ne te reconnais plus
Mais je ne te ferais confiance pour rien au monde

Callisto :
Tu as tort de ne pas croire celle qui te connaît si bien
Je ne t’ai pas trahie… C’était Gabrielle

Xena :
Gabrielle. Elle est là ?
Celle qui m’a trahie est-elle dans ce pays ?

Callisto :
Je suis simplement ton guide, ma chère
On n’a rien sans rien ici
Si tu veux en savoir plus, alors tourne…

Scène 2

Aleph : Immuable, cette formidable profondeur de l’eau élémentaire demeure éternellement pure. En raison de cela, elle possède la qualité de la stabilité. De l’eau, toutes les formes connurent leur commencement.

Gabrielle :
Les Champs Elysées. Seuls les héros échouent ici.
Les héros morts… les héros morts et nus…

Joxer :
Joxer le Magnifique
Maître de la géographie
Ici pour te guider sur ta voie
Reste avec moi, tu ne t’égareras jamais
Si tu es dans un nouveau pays
Je suis l’homme qui te feras traverser
Même si tu es quelque peu dévêtue
Je suis Joxer ! Joxer le Magnifique !

Nous sommes à Illusia

Gabrielle :
Tant pis pour les Champs Elysées
Comment es-tu…
Joxer va-t-en… tu ne vois pas que je suis nue…

Joxer :
Ok, mais peut-être que je peux, voyons, t’aider, avec…
Etre nue ne t’excusera pas
Chante pour parler, nous sommes à Illusia

Scène 3

Guerriers : Xena ! Xena ! Xena !

War and Peace (Guerre et Paix)

Guerriers :
Prions les vents de la chance qui soufflent
Xena revient vers ses vrais amis
Nous nous battrons jusqu’à la mort pour toi, courageuse Xena
Quand ton puissant Chakram vole
Lançant de féroces éclairs magnétiques
Personne n’atteint son but comme Xena
Connue pour ses prouesses avec une épée
Qui est aussi crainte qu’adorée
On n’a pas vécu tant qu’on n’a pas été tué par Xena

Guerrier #1 :
Tu es la Princesse Guerrière aussi forte qu’un chêne

Guerrier #2 :
Tes yeux peuvent arracher le cœur d’un type

Guerrier #3 :
D’un regard tu peux flétrir une fleur

Guerrier #4 :
Cailler le lait ou faire trembler les hommes

Tous les Guerriers :
Bienvenue à la maison, Xena, bienvenue à la maison

Xena :
Ares, je pensais bien. Mais pourquoi tout ça ?
Quel est le but ?

Ares :
Tu es la plus divine, délicieuse des guerrières
Un homme ne peut s’empêcher de saluer ton retour
Et si tu écoutes mon cœur, c’est juste la façon dont tu t’écrases et brule
Envoûtante femme, perçant les blindages
Tu m’as grillé avec l’ardeur de ta passion
Et dans mon cœur charnel il n’y a pas une seule once de honte

Tous les Guerriers :
Toi et moi aimons la guerre
Peu importe à quoi elle sert
Le chaos règne
Et nous sommes des matraquons les cerveaux
Donne nous la guerre, guerre, guerre
Maîtrise-la dans un grondement

Guerrier #5 :
Les mots de la sagesse prononcés par Ares

Ares :
En combat, garde la tête froide

Tous les Guerriers :
Les guerriers aiment la guerre

Scène 4

Gabrielle : Je connais cet endroit… ces gens. Cette boutique ! Je suis à la maison. C’est Poteidaia !

Femme : Hey, regardez, c’est Gabrielle !

Femme : Gabrielle ! Tu es de retour !

Villageois :
Gabrielle, Gabrielle, Gabrielle…
Elle a traversé le Pont des Larmes
Et elle a payé un lourd tribut
Son innocence est perdue, Gabrielle
Maintenant le passée l’a libérée
Et elle a voyagé jusqu’à la maison pour être
Avec ses vieux amis, vous et moi, Gabrielle

Villageois #1 :
Tu as été enlevée au cœur de nos vies depuis si longtemps

Villageois #2 :
Maintenant nous sommes reconnaissants de te voir revenir à l’endroit auquel tu appartiens

Villageois #3 :
Pour ce que la panacée afflige

Villageois #4 :
Elle attends en sécurité à Poteidaia

Tous les Villageois :
Bienvenue à la maison, Gabrielle, bienvenue à la maison

Gabrielle : Lila ! Ma sœur ! Je ne peux pas le croire !

Lila :
Les méchants, les fous, et les rois ont posé leur marque sur toi
Laisse leur malveillance facile dans la poussière
Si ton enfant avait vécu
Nous l’aurions accueillie aussi

Tous les Villageois :
Toi et moi aimons la paix
Avec les canards, les chèvres et les oies
Pendant que les heures cuisent le pain,
Lancent le foin
Nous aimons la paix,
Que la joie jamais ne cesse

Villageois #1 :
Rien ne change à part le temps
Un petit groupe de villageois
Même nos esprits n’ont pas changé

Tous les Villageois :
Les villageois aiment la paix, paix, paix

Scène 5

Ares :
Pulvériser les ennemies requiert de la stratégie
Il n’y a pas un mortel qui ait ton habileté
Xena rejoins ma vision
Ne nie pas ton destin

Tous les Guerriers :
Toi et moi aimons la guerre
Peu importe à quoi elle sert

Guerrier #6 :
Abattre l’arbre, brûler ses racines

Ares :
La vengeance est un tel hurlement

Tous les Guerriers :
Les guerriers aiment la guerre, guerre, guerre

Scène 6

Lila :
Xena n’était pas une amie, elle a faussé ton esprit
Tu as essayé de changer sa voie mortelle
Prends la faux
Il suffit de tuer pour être bien

Tous les Villageois :
Toi et moi aimons la paix
Avec les canards, les chèvres et les oies

Lila :
Reste et observe le monde qui passe

Couple de Villageois :
Végète jusqu’à ta mort

Tous les Villageois :
Les villageois aiment la paix, paix, paix

Guerriers :
Nous aimons la guerre

Villageois :
La paix est un si doux état
La guerre peux tuer et haïr

Guerriers :
Peur ! Mensonges ! Châtier et pulvériser

Villageois :
Ici la vie simple est un plaisir

Guerriers :
Pus et sang

Villageois :
Mets tes mains dans les miennes
Sois sûre que ton avenir est là

Guerriers :
Tu as un fils qui doit être vengé
Tu sais que tu dois extraire la vengeance

Villageois :
Tu dois le savoir

Guerriers :
Ne sois pas influencée par la beauté
Xena tu dois faire ton devoir

Villageois :
Hope morte, elle t’a libérée

Villageois :
Paix !

Guerriers :
Guerre !

Gabrielle : Xena !

________________________________

ACTE 3

Scène 1

Melt into Me (Fonds-Toi en Moi)

Ares :
Tu es perdue et troublée
Mais je comprends
Cette amie autrefois aimée
A été tuée par ta main

Tu te sens seule,
Trahie et à la dérive
Mais sa perte
Peut être vue comme un cadeau

Maintenant je serai ton pilier,
Ta force et ton soutien
Ton confident le plus proche
Sur qui tu peux t’appuyer

Je sais que tu te fond parfaitement en moi
Déchaîne le pouvoir de ta destinée

Tu t’es prouvé à toi-même
Maintenant que tu as tué
Que tu es comme moi
Avec le mal comme avenir

Nos forces sont destinées à se fondre en une
Le monde sera en panique quand notre travail sera accompli

Laisse la musique de la guerre
Avec son refrain lascif
Nous porter vers les sommets
Dans un effort passionné

Imagine à quel point nous serions fabuleux ensemble
Alors sens ce que je ressens
Fonds-toi en moi

Let Go (Renonce)

Callisto :
Est-ce que ça t’a rempli de joie
De tuer ton amie
Est-ce que ça a atténué ta souffrance
Où l’a-t-elle dissoute
Renonce…
Toute ta colère t’empoisonnera bientôt
A moins que tu ne…
Renonce

Ares : Plus de mots qui ne sortent. Ding dong, la garce est morte.

Xena : J’ai tué Gabrielle.

Gabrielle : Tu m’as tuée ! Par les dieux, Xena, tu m’as tuée ! Je savais que tu avais essayé avant, Xena, mais je ne savais pas…

Xena : Non. Non. Je n’ai pas… c’était… Rien de tout ceci n’est réel ! Ares et Callisto, et… eh bien, Joxer. Je ne t’ai pas tuée. J’ai tué une illusion.

Gabrielle : Si c’est supposé me rassurer…

Xena : J’ai besoin de temps pour réfléchir.

Gabrielle : Qu’est-ce que c’est ?

Xena : Nous. Quoi que ce soit, tout tourne autour de nous.

Scène 2

Xena : Tout ce qui concerne cette Illusia était brillant et accueillant. La musique, les couleurs. Mais cet endroit est sombre. Il est fait pour nous effrayer.

Gabrielle : Et si tu te trompes ?

Xena : Tu as une meilleure idée ?

Gabrielle : Tu me demandes à moi ? Eh bien, c’est une première. Tu sais, depuis que nous nous sommes rencontrées, c’est toujours toi qui a pris les décisions.

Xena : Parce que tu prends toujours tellement de temps pour en trouver une ! A toujours peser le pour et le contre !

Gabrielle : Qu’est-ce qui provoque ça ?

Xena : Nous. Ou devrais-je dire toi.

Gabrielle : Tu recommences ! Tu m’en veux toujours pour tout ! Xena, pourquoi ce n’est jamais ta faute ?

Xena : C’est le passé ! Chaque fois que nous nous accusons à propos du passé, les échos reprennent et nous ne pouvons pas nous entendre.

Gabrielle : Alors comment l’arrêter ?

Xena : Dis-moi ce que tu ressens. Maintenant ! Rien à propos du passé. Tout de suite !

Gabrielle : Je souffre ! Pas toi ?

Hearts are Hurting (Les Cœurs Font Mal)

Xena :
Mon cœur se blesse derrière les mots
La douleur déchire mon âme
Ces jours ont vu mourir mon esprit
Ma vie a perdu tout contrôle
Mes blessures ont été dévoilées au monde
La profondeur de ma souffrance a été exposée
Ce passé entaché ne pourra jamais guérir
Avant que ce livre des cauchemars ne se ferme

Gabrielle :
Mon cœur se blesse derrière les mots
La douleur déchire mon âme
Je t’en prie dis-moi comment retrouver
La vie que toute la tristesse a volée
C’est arrivé à cause de toi
Parce que tu devais assouvir ta vengeance

Xena :
C’est toi qui devrais être coupable
A cause de toi mon enfant est mort
Son sang est sur tes mains

Gabrielle :
Si seulement tu ne m’avais jamais emmenée là-bas

Xena :
Si seulement tu avais fait ce qu’on t’avait dit

Gabrielle :
C’est toi la coupable

Xena :
Et toi tu devrais avoir honte

Gabrielle :
C’est ta faute

Xena :
Non la tienne

Gabrielle :
Comment as-tu pu

Xena :
Comment as-tu pu
C’est ta faute

Gabrielle : C’est Dahak ! Non !

Xena : Gabrielle !

Gabrielle : Non ! Pas encore ! Non !

Xena : J’arrive !

Gabrielle : Pas encore ! Pitié !

Xena : Tiens bon !

Gabrielle : Non ! Ne lâche pas ! Ne lâche pas ! Non !

________________________________

ACTE 4

Scène 1

Gabrielle : Du sang. Non ! Pas ici. C’est Dahak. C’est là que tout a commencé. Je ne peux pas. Je ne peux pas !

Xena : Non, Gabrielle !

Gabrielle : Je ne peux pas.

Xena : Ecoute, Gabrielle, réfléchis. Tout ce qui concerne ce monde n’a été que tourment. Nous avons été guidées ici pour une raison. Quoi qu’il arrive, nous devons le traverser ensemble.

Hate is the Star (La Haine est la Vedette)

La Haine : 
Ca commence très petit
Ca ne ressemble à rien du tout
Juste un germe, une tâche, un grain

Mais la graine a été semée
Et avant que vous ne réalisiez elle a grandi
Elle s’est répandue dans votre vie comme une tache

Et son pouvoir étranglera votre amour et votre joie
Et sa faim se consume parce qu’elle vit pour détruire

Xena : La haine, Gabrielle, c’est ce que nous sommes en train de combattre. La haine.

La Haine et la vedette, elle devient qui vous êtes
Pas celle haïe mais celle qui haie
Connaît des tourments bien plus grands
Elle va vous manger vivantes, vous consumer et vous recracher
La haine va gagner, sans aucun doute
La haine se fiche de savoir qui vous êtes
La Haine est la vedette

Apprendre la haine est un art, même les gens intelligents
Peuvent se faire avoir, se faire écraser, se faire détruire
La haine vous a avalées toute entières
Vous pensiez avoir le contrôle
La haine que vous pensiez, la haine que vous disiez, la haine que vous rêviez

Toute votre haine m’a nourri
Vos vie sont ruinées
C’est la veille de votre destruction, votre haine a gagné !

Gabrielle : Non !

Xena : Gabrielle !

Xena :
Je n’ai jamais rêvé que nous serions séparées par la haine
Que toute la confiance que nous avions partirait

Gabrielle :
Comment ai-je pu te haïr

Xena :
Comment cela a pu arriver, cet affreux coup du destin 

Gabrielle :
Comment ai-je pu te blesser

Xena :
Cette folie ne peut être

Gabrielle :
Je ne peux pas le croire

Xena :
Je n’ai jamais rêvé que des barrières se dresseraient

Gabrielle :
Où que je verrais jamais l’étranger dans tes yeux

Xena :
Nos cœurs ont souffert de la même façon

Gabrielle :
La douleur a ravagé nos cœurs

Xena :
La fureur nous a rendues aveugles

Gabrielle :
Nous ne pouvions voir derrière la peine

Xena :
Si nous nous tournons de nouveau vers l’amour

Gabrielle :
Si nous pouvons guérir ces blessures ouvertes

Xena :
Nous laisserons cette haine loin derrière

Gabrielle :
Et il ne restera plus aucune trace de haine

Ensemble :
Nous vaincrons les dommages du passés
Et nous seront plus fortes côte à côte
Pour rester ensemble contre les tempêtes
Nous sommes sauvées car l’amour sera notre guide

Xena : Solan, c’était lui. Solan.

Gabrielle : C’est la raison de notre présence. C’est notre porte de sortie. C’est ça. Il est ici pour nous guider à la maison. Viens. Solan ? Viens. Xena, vite !

Xena : Je ne peux pas.

Gabrielle : Bien sûr que tu peux.

Xena : Ce n’est pas la peine, Gabrielle. C’est Ming Tien. Je l’ai tué. Je t’ai tué, salopard !

Gabrielle : Tu as menti ? Tu m’avais donné ta parole. Tu as menti.

The Love of Your Love (L’Amour de Ton Amour)

Oui, j’ai menti
Je pensais pouvoir te protéger de la vérité
Te délivrer du mal
Protéger ton innocence et ta jeunesse
Pouvoir le faire simplement
Était le véritable mensonge

Je me trompais
Je portais un masque pour couvrir mon secret
Mais en-dessous je ne pouvais tenir éloigner mes doutes
Maintenant je reste sans masque
Et une question reste à poser

Désolée, je t’en prie aide-moi, pardonne-moi
Ne me hais pas, ne me quitte pas, pardonne-moi
Pardonne-moi ma dette comme toi seule pourrait le faire
Pardonne-moi la haine, remplace le mal par le bien
Pardonne-moi et  découvre
Que tu pourras te pardonner à toi-même

Mon cher Solan
Je ne t’ai jamais dit que tu étais mon fils
Je ne savais pas qu’il nous restait si peu de temps
Si j’avais su je serais restée avec toi

Je suis désolée
Je n’ai pas été la mère que tu méritais
Et je regrette d’avoir manqué ton premier pas, ton premier mot
Que je n’ai jamais entendu
Maintenant ça paraît absurde

Peux-tu me pardonner
Ouvre ton cœur et laisse-moi entrer
Peu importe si le destin joue contre nous
Il y a une chose que j’ai apprise de tout ça
Ce dont  j’ai besoin de ta part c’est…

Pardonne-moi, je suis désolée, crois-moi
Arrête la haine, arrête les blessures, pardonne-moi
Pardonne à ceux qui t’ont fait du mal
Fais le bien pour ceux qui haïssent
Pardonne, si tu n’oublies pas
Je sais que ce n’est pas trop tard

Pardonne-moi et tu découvriras
Que l’amour de ton amour c’est toi

Ming Tien : Non !

Solan : Maman ?

Xena : Solan !

Gabrielle : Va-s-y.

Solan : Je t’aime, maman.

Xena : Je t’aime, Solan. Je t’aimerai toujours.

Scène 2

Gabrielle : Nous sommes à la maison.

Xena : Enfin.

DISCLAIMER

Le genre de la comédie musicale n’a pas été blessé durant la production de cet épisode. En fait, les producteurs espèrent sincèrement que vous avez été a-MUSE-s par cet épisode.

Guide des Episodes, , , , , , , , Permalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *