Trancript VF 1×01

Les Péchés du Passé

 

Transcript VO (Whoosh!)

PROLOGUE

Scène 1

[Flashback sur Xena en chef de guerre]

Les troupes : Xena ! Xena ! Xena !

Scène 2

Xena : Bonjour.

Garçon : Tu as gardé de la nourriture ?

Xena : La nourriture est rare partout. Il n’y a plus rien à garder. Où sont tes parents ?

Garçon : Dans l’autre monde. Ils ont été tués par Xena, la Princesse Guerrière. Elle est descendue du ciel sur un charriot, lançant des éclairs et crachant du feu.

Scène 3

Hector : Très bien. On peut le faire de deux façons : vous pouvez nous laisser les filles et vous repartez dans ces taudis que vous appelez maisons, ou on peut tous vous découper en petits morceaux, et prendre les filles de toute façon !

(rires)

Lila : Gabrielle !

Gabrielle : Prends-moi ! Et laisse partir les autres !

Hector : Bien essayé ! Mais nous allons te prendre toi, et toutes celles que nous voulons ! Il n’est jamais trop tôt pour entrainer une esclave. Ooooh ! Je dois admettre que… ce village fait des femmes coriaces. Ok ok… maintenant on ne prend plus de gants… Tuez-les. Toi, réunis les filles.

Soldat : Oui, monsieur ! Vous l’avez entendu, réunissez les filles ! Très bien, allons-y !

Hector : On va s’occuper de celle-là.

[combat]

Soldat : Allez !

Soldats : Elle est à terre ! Ouais ! Elle est à nous maintenant ! Tu n’es pas si coriace après tout !

Hector : [rire]

Xena : [rire]

Soldats : Maintenant ! Allons-y ! C’est notre chance !

Villageois : C’est mieux comme ça ! On les a eus !

Xena : Tu es avec Draco. Dis-lui que Xena lui dit « bonjour »

________________________________

ACTE 1

Scène 1

Gabrielle : Cette chose que tu as faite avec l’anneau, c’était impressionnant ! Où l’as-tu eu ? Tu l’as fait toi-même ? Et ce coup que tu fais… tu dois me l’apprendre…

Herodote : Xena, nous voudrions que tu partes.

Gabrielle : Partir ? Père, elle devrait se reposer ici jusqu’à ce que sa blessure cicatrise.

Herodote : Ma fille, tais-toi. Nous ne voulons aucun problème avec toi, Xena. Nous connaissons ta réputation. Nous voulons simplement que tu partes.

Gabrielle : Mais père, elle a sauvé…

Xena : Tout va bien. J’avais prévu de partir, de toute façon.

Herodote : Ne sois pas trop longue.

Perdicus : Allons-y, Gabrielle.

Gabrielle : He, le fait que nous soyons fiancés ne veut pas dire que tu peux me commander. Je veux rester et parler avec Xena. Tu dois m’emmener avec toi et m’enseigner tout ce que tu sais. Tu ne peux pas me laisser ici.

Xena : Pourquoi ?

Gabrielle : Tu as vu le type avec qui ils veulent me marier ?

Xena : Il semble gentil… c’est rare chez un homme.

Gabrielle : Ce n’est pas avec son côté gentil que j’ai un problème. C’est le côté ennuyeux et stupide. Xena, je ne suis pas faite pour la vie dans ce village. Je suis née pour faire bien plus !

Xena : Je voyage seule.

Gabrielle : Alors, où vas-tu maintenant ?

Xena : Amphipolis.

Gabrielle : C’est en Thrace, n’est-ce pas ? J’aime étudier les cartes et le nom des lieux. Alors, quelle route prends-tu d’habitude ?

Xena : N’y pense même pas.

Gabrielle : Quoi ?

Xena : A me suivre. Tu ne veux pas me mettre en colère, n’est-ce pas ?

Scène 2

Draco : Très bien… maintenant les quatre.

Soldat : Il en a attrapé 3.

Draco : Qui avait la flèche verte ?

Archers : Verte… pas moi. Merci aux dieux.

Draco : Ares t’as souri. Engage-le et fais partir les autres hors de ma vue.

Gar : Oui, Draco.

Draco : Hector… comment va ta gorge ?

Hector : La prochaine fois que je la vois, je la tue.

Draco : Prie les dieux de ne jamais avoir à honorer cette vantardise.

Scène 3 

Voix de soldats : quart de nuit ! Rien à signaler !

Xena : Bonjour, Draco.

Draco : Xena, tu as l’air d’aller.

Xena : Toi aussi, à part cette vilaine cicatrice.

Draco : C’était gentil de ta part de me laisser un souvenir de toi.

Xena : Tu as choisi la mauvaise femme pour te battre.

Draco : Ca ne serait jamais arrivé si tu avais été plus coopérative. Que fais-tu ici ? Si tu voulais me tuer…

Xena : Tu serais mort. Je veux te demander une faveur.

Draco : Que veux-tu ?

Xena : Tes hommes étaient dans un village aujourd’hui.

Draco : J’ai entendu dire qu’ils avaient pris leur dose de Princesse Guerrière.

Xena : Je veux que tu épargnes ce village.

Draco : Tu prends soin de ces paysans ? Je pourrais avoir pitié de ce village… si…

Xena : Si quoi ?

Draco : Si tu te joins à moi. Nous ferions une équipe invincible.

Xena : Je ne peux pas le faire, Draco.

Draco : Qu’est-ce que ça veut dire ?

Xena : Je rentre chez moi.

Draco : J’ai rêvé d’être avec toi en amour, ou contre toi en combat. Tu ne me donneras aucune satisfaction, n’est-ce pas… n’est-ce pas ? J’épargnerai ce village… en souvenir du bon vieux temps.

Xena : Merci.

Draco : Qu’espères-tu retrouver à Amphipolis ? Le pardon ? J’ai essayé de rentrer chez moi une fois. Mon père m’a presque frappé à mort avec un marteau. Tu subiras le même sort, je te le garantie.

Xena : Au revoir.

Scène 4

Lila : Qu’y a-t-il dans le sac ?

Gabrielle : Lila, Je vais rejoindre Xena.

Lila : [rire] Tu es sérieuse ?

Gabrielle : Absolument. Je vais devenir une guerrière, comme elle.

Lila : Une guerrière. Gabrielle je peux te casser la figure.

Gabrielle : Oui et bien… tu es très forte pour ton âge. Lila, tu sais que je suis différente de n’importe qui dans ce village.

Lila : Je sais que tu es folle.

Gabrielle : Et bien, appelle ça comme tu veux. L’important c’est que je ne me sens pas à ma place. Et l’idée d’épouser Perdicus…

Lila : Il t’aime, tu sais.

Gabrielle : Mais je ne l’aime pas. Je dois le faire, Lila.

Lila : Tu vas beaucoup me manquer.

Gabrielle : Courage. Tu auras enfin une chambre pour toi toute seule. Prends soin de maman… ne la laisse pas porter l’eau du puits toute seule.

Lila : Très bien.

Scène 5

Xena : Allons, on peut le faire. C’est bien… doucement. Là… encore un peu… hmm ? Quel est le problème ?

________________________________

ACTE 2

Scène 1

Xena : Problème d’odorat ?

Cyclope : C’est toi !

Xena : Tu as perdu du poids depuis la dernière fois. Je suppose que ce que j’ai fait à ton œil a dû t’empêcher de manger des gens, hein ?

Cyclope : Depuis que tu m’as rendu aveugle, il ne s’est pas passé un jour sans que je ne rêve de goûter ta chair.

Xena : Tu sais, tu devrais trouver un autre métier.

Cyclope : Comme quoi ? Je suis un cyclope aveugle, bon sang !

Xena : Tu pourrais proposer tes services à un village comme protecteur. Même un cyclope aveugle effraierait les gens. Et les villageois te paieraient probablement avec un mouton de temps en temps.

Cyclope : Un mouton ? Comment peut-on manger du mouton quand on est habitué à la chair humaine ?

Xena : Fais comme tu veux.

Scène 2

Gar : Xena a été vue chevauchant vers la passe de Strymon.

Draco : Hector, prends deux hommes et coupe à travers la passe. Relève ses traces et envoie le message dès qu’elle entrera dans sa propre vallée. Nous avancerons droit vers Amphipolis et nous brulerons tout sur notre passage. Et répands la nouvelle que nous faisons ça sur les ordres de Xena. Alors elle saura…

Hector : Elle saura quoi ?

Draco : Qu’il n’y a aucun repos pour les faibles.

Scène 3

Gabrielle : Le pont supportera mon poids. Le pont… supportera… mon poids. Le pont supportera mon poids. Le pont… être une aventurière n’est pas si difficile.

Cyclope : Je te tiens !

Gabrielle : Zeus, père immortel du ciel, maudis cette brute s’il me mange ! Torture le avec le sang du serpent et les déjections des corbeaux.

Cyclope : Tais-toi ! Je déteste la nourriture parlante.

Gabrielle : Je connais Xena, la Princesse Guerrière.

Cyclope : Je déteste Xena, la Princesse Guerrière. Elle m’a rendu aveugle. Ca me fera un grand plaisir de tuer une de ses amies avec mes dents.

Gabrielle : Amies ? Qui a parlé d’amies ? Je la suis pour la tuer.

Cyclope : Comment une petite chose comme toi va tuer Xena ?

Gabrielle : Justement. Elle ne laissera jamais un homme s’approcher assez près d’elle. Du moins, pas pour ce genre de chose. Mais, une jeune fille à l’air innocent comme moi… je l’attraperai quand elle baissera sa garde, lui trancherai la gorge et couperai les mains qui ont rendu le cyclope aveugle.

Cyclope : Tu vas vraiment l’avoir ?

Gabrielle : Tu sais ce que je pense lui faire ?

Cyclope : Quoi ?

Gabrielle : La rendre aveugle. Lui arracher les yeux et te les amener. Ils feront un bon petit apéritif, tu ne penses pas ?

Cyclope : Oh, tu ferais ça pour moi ?

Gabrielle : Je sens que nous sommes liés par notre haine de cette démone.

Cyclope : Oh… va… Et si tu me ramènes une jambe aussi, j’apprécierais.

Gabrielle : Une jambe… elle en a deux, n’est-ce pas ? Je t’amènerai les deux.

Cyclope : Et peut-être un… un…

Gabrielle : He ! Ne soyons pas trop cupide.

Cyclope : Oh désolé.

Gabrielle : Le sang de Xena ou je meurs !

Cyclope : [rire]

Gabrielle : Merci aux dieux pour les cyclopes idiots.

Scène 4

Hector : Qu’est-ce que tu en penses ?

Xena : Je pense que tu as mal à la gorge. Je viens de bloquer le flux de sang à ton cerveau. Tu seras mort dans vingt secondes, à moins que je te libère. Maintenant, pourquoi me suis-tu ? Dix secondes.

Hector : Draco m’a envoyé.

Xena : Draco.

Hector : Il a prévu de détruire la vallée de ton village.

Xena : Tu retrouveras tes sensations dans quelques minutes.

Scène 5 

Homme : Hmm ? Oh par les cieux. [marmonne quelque chose d’incohérent] heho ! Tu es morte ?

Gabrielle : Où vas-tu ?

Homme : Amphipolis.

Gabrielle : Oh, ça a marché ! Je me suis allongée ici, suppliant le grand dieu Hermès, le dieu des voyageurs, le suppliant de m’envoyer quelqu’un qui va à Amphipolis. Ah ! Et te voilà… c’est un miracle, tu ne trouves pas ?

Homme : Pas vraiment. C’est la route d’Amphipolis. Tout ceux qui passent par ici vont là-bas.

Gabrielle : Oui mais tout le monde n’est pas un gentil vieil homme qui me fera une place.

Homme : Tu as raison. Je sais que je ne vais pas te faire de place.

Gabrielle : Oh non, non, tu dois le faire. Je n’y arriverai jamais toute seule. Je n’ai pas pris assez de nourriture. Je me suis déjà évanouie deux fois. Je porte de mauvaises chaussures. Regarde !

Homme : Ecoute, je suis désolé… mais je n’ai pas de place.

Gabrielle : Mon père te donnera une belle récompense quand nous atteindrons Amphipolis. Il est très riche.

Homme : Quel est son nom ?

Gabrielle : Dolan.

Homme : Dolan… l’éleveur de chevaux ?

Gabrielle : Les meilleurs chevaux de Thrace. Je m’assurerai qu’il te donne un beau coursier pour ta peine.

Homme : [rire] Il n’y a aucun éleveur de chevaux à Amphipolis. C’est un pays de moutons.

Gabrielle : On m’a dit que j’étais de très bonne compagnie en voyage. Je sais chanter ! Je connais plusieurs poèmes que je récite avec passion. Un barde ambulant m’a donné des leçons une fois. Je chante la chanson d’Œdipe, roi de Thèbes… le plus tragique des hommes.

Homme : Whoa whoa !

Gabrielle : Quel est le problème ?

Homme : Tu veux me parler d’Œdipe ? J’ai connu Œdipe. J’ai grandi à Thèbes quand il était roi.

Gabrielle : Tu connaissais Œdipe ? J’adorerais entendre parler de lui.

Homme : Oh et bien, je suppose que je pourrais… te faire une place quelque part là-haut.

Gabrielle : Oh non, pas besoin. Je m’assiérais simplement au sommet.

Homme : Œdipe, le plus tragique des hommes. Le plus fous de tous, c’est mieux.

Gabrielle : Tu l’a connu personnellement ?

Homme : Et bien, non, pas personnellement, mais, tss tss allons, je l’ai croisé.

Scène 6

[Des villageois chantent « Glede Ma Glede »]

Voix d’une femme : Bonjour

Scène 7

Villageois : Xena. Xena. Tu es là.

Xena : Maman ?

________________________________

ACTE 3

Scène 1

Cyrene : Les armes ne sont pas les bienvenues dans ma taverne. Toi non plus. Que fais-tu ici ?

Xena : Maman, écoute. Le chef de guerre Draco marche sur la vallée.

Cyrene : Et tu as besoin d’emprunter quelques hommes, c’est ça ?

Xena : Je peux aider à organiser une défense.

Cyrene : Laisse tomber, Xena.

Xena : Je connais Draco. Je connais sa façon de penser. Je connais ses faiblesses. Si nous agissons maintenant, nous avons de grandes chances de l’arrêter.

Cyrene : Tu nous prends pour des fous ? Tous nous nous souvenons de ce qui s’est passé la dernière fois que tu as parlé comme ça.

Femmes : Tu ne prendras pas nos fils. Pas cette fois.

Xena : Vous courez tous un grand danger !

Cyrene : Même si cela était vrai, nous préférerions mourir plutôt que d’accepter de l’aide de ta part.

Homme : Pas cette fois, Xena. Nous nous souvenons.

Cyrene : Va-t-en, Xena. Ce n’est plus ton village. Nous ne sommes pas ton peuple. Je ne suis pas ta mère !

Homme s : Plus jamais ! Nous savons qui tu es. Qu’est-ce que tu attends ?

Scène 2

Draco : Hector, je t’ai envoyé pour la suivre pour que nous sachions ce qu’elle faisait, pas pour lui dire ce que nous faisions.

Hector : Ecoute, je n’avais pas le choix.

Draco : Moi non plus… choisis une arme, maintenant. Tiens les hommes prêts pour une marche forcée. Quel est l’état des troupes ?

[Draco et Hector se battent tout au long de la discussion]

Gar : Les premières et deuxièmes divisions sont presque prêtes maintenant. La troisième est stationnée à la passe de Strymon.

Draco : Mobilise la une et la deux. Elles peuvent prendre la grand-route jusqu’à la mer. La troisième nous rejoindra en Thrace.

Gar : Elles peuvent prendre la route de Strymon et être là dans deux jours.

Draco : Non, la passe n’offre pas assez de protection. Qu’ils marchent vers le nord, aux pieds des montagnes. Puis, ils pourront couper vers l’est… jusqu’à la frontière nord. Nous attaquerons Amphipolis des deux côtés… et nous les écraserons… s’ils offrent une quelconque résistance. Selle mon cheval de guerre. Trouve quelqu’un pour nettoyer mon couteau. Oh, et Gar, quand nous la trouverons, elle sera à moi.

Gar : Oui, monsieur.

Scène 3

Xena : Si vous ne montez pas de défense, alors vous devez partir d’ici.

Cyrene : Tu as fait tout ce chemin uniquement pour dire ça ?

Xena : Non, ce n’était pas la seule raison.

Cyrene : Quel autre but avais-tu ?

Xena : Je voulais rentrer à la maison. Je pensais que cette fois peut-être je pourrais y arriver.

Cyrene : Je ne pense pas que quoi que ce soit puisse faire oublier la honte et la peine que tu as apporté sur tes parents.

Xena : Probablement pas. Mais je vais passer le reste de ma vie à essayer.

Cyrene : Xena, j’aimerais pouvoir te croire.

Premier homme : La voilà ! Nous savons ce que tu t’apprêtes à faire, Xena, et nous ne te laisserons pas t’en tirer à si bon compte cette fois.

Cyrene : De quoi parles-tu ?

Premier homme : Son armée brûle les champs à l’ouest dans la vallée.

Xena : C’est un mensonge. C’est l’armée de Draco.

Premier homme : Alors pourquoi portent-ils ta bannière et hurlent-ils ton nom ?

Cyrene : Faites ce que vous voulez avec elle.

Deuxième homme : Tu aurais dû rester avec ton armée, Xena. C’est le dernier village que tu verras.

Xena : Et bien, qu’est-ce que vous attendez ? Prenez votre revanche.

Voix de femme : Allez.

Xena : C’est vrai ce qu’ils disent, ça fait du bien. Quoi ? Une seule femme c’est trop pour vous ? Laissez-moi vous donner plus de chance. Une seule femme désarmée devrait être plus à votre goût.

Gabrielle : Attendez, attendez, attendez ! Vous ne me connaissez pas. Je suis nouvelle en ville. Mais je peux vous assurer que Xena est une femme changée. Je l’ai vue faire des choses héroïques au nom du bien.

Premier homme : A moins que tu sois suicidaire, sors d’ici. Elle a amené Draco dans la vallée.

Gabrielle : Draco ? C’est un type effrayant. Et je comprends pourquoi vous êtes en colère. Mais laissez-moi vous montrer quelques principes logiques.

Premier homme : Ecoute, tu gaspilles ta salive. Nous n’aurons plus jamais confiance en Xena. J’ai enterré deux fils à cause d’elle ! Maintenant sors d’ici !

Gabrielle : Calme toi. Disons que tu as raison et qu’elle est l’amie de Draco. Disons même que c’est sa petite amie. Et bien qu’avez-vous fait ? Vous pensez à la mauvaise nouvelle pour Draco ? Comment pensez-vous qu’il réagira quand il entendra que vous avez battu sa femme ? Oh bon sang, ça me donne des frissons rien que d’y penser.

Premier homme : Très bien, mais emmène Xena loin d’ici tout de suite.

Gabrielle : Pas de problème.

Scène 4

Gabrielle : He Xena. Xena : Quoi ?

Gabrielle : Je pourrais peut-être monter avec toi.

Xena : De quoi parles-tu ?

Gabrielle : Attends, tu vas me laisser ici, n’est-ce pas ? J’ai fait tout ce chemin pour te voir.

Xena : C’est ton problème.

Gabrielle : He, je viens de te sauver la vie. Où va-t-on ?

Xena : Voir mon frère.

Scène 5

Xena : Tu as toujours eu du mal à garder ton visage propre. Depuis que tu es parti, j’ai perdu ma voie. Maintenant je l’ai retrouvée. Je pensais pouvoir recommencer à zéro. Mais non… ils ne me croient pas. Pas même maman. Je ne peux pas lui en vouloir. Elle ne peut pas voir dans mon cœur. Mais je dois croire que tu peux. Et j’aimerais que tu sois là. C’est dur d’être seule.

Gabrielle : Tu n’es pas seule.

________________________________

ACTE 4

Scène 1

Draco : Lequel d’entre vous se considère comme le chef ? Ah, votre émissaire a dit que vous étiez intéressés pour passer un accord. J’ai trouvé cela assez amusant pour accepter cette rencontre. Qu’avez-vous en tête ?

Premier homme : Nous, euh, avons pris la liberté de réunir quelques chariots d’argent… quelques objets de grande valeur et des vivres. Nous espérions que vous prendriez cela et que vous nous laisseriez en paix.

Draco : Pourquoi voudrais-je faire ça ?

Premier homme : Et bien, euh, nous pensions que si nous nous engagions à aider vos troupes tant que vous êtes dans la région, cela pourrait être intéressant pour vous… plus intéressant qu’un groupe de villageois morts.

Draco : Mais pas aussi drôle. Cependant, on peut peut-être faire affaire. Vous avez quelque chose que je veux : Xena.

Premier homme : Xena. Mais elle n’est pas ici.

Draco : Où est-elle ?

Premier homme : Je ne sais pas.

Draco : Laisse-moi montrer à tes compatriotes ce qui arrive à ceux qui ne coopèrent pas avec Draco.

Premier homme : Je t’en prie, ne me tue pas.

Draco : Oh, dans quelques minutes tu me supplieras de le faire, menteur de sac à…

Xena : Il ne ment pas. Bonjour, Draco.

Draco : Xena… comment était le retour aux sources ? T’ont-ils organisé une fête ?

Xena : Que veux-tu ?

Draco : Je te veux… d’une façon ou d’une autre. Nous pourrions être géniaux ensemble. Tu dois savoir maintenant qu’on ne peut jamais fuir son passé. Xena, assume ton côté sombre… ne lui tourne pas le dos. Viens avec moi.

Xena : Tu as dit d’une façon ou d’une autre… l’autre.

Draco : Choisis les armes.

Xena : Tu choisis les armes. Je choisirai les conditions.

Draco : Les bâtons.

Xena : Sur cet échafaudage là-haut. Le premier à toucher le sol meurt.

Draco : Tuez le premier à toucher le sol… personne ne part avant la fin. Frimeuse.

[Ils se battent]

Homme : Frappe-le, Xena ! [Les villageois acclament Xena]

Draco : Pourquoi tu fais ça, Xena ? Ce sont des moutons ! Tu vas mourir pour eux et ils te méprisent !

Villageois : Attrape-le, Xena ! Allez Xena… marche sur moi. Tu peux avoir mes épaules. Je vais t’aider, Xena. Attrape-le, Xena !

[Les villageois acclament Xena]

Xena : Je n’ai pas encore touché le sol, Draco, mais toi si. Il semble que je doive finir le travail moi-même. Bien sûr, maintenant, tu es disposé à passer un accord.

Homme : Pas d’accord, tue-le.

Xena : Si je te laisse vivre, toi et ton armée vous quittez la vallée au coucher du soleil. Jure-le, sur la tête d’Ares.

Draco : Je jure, sur la tête d’Ares, dieu de la guerre, d’être hors de la vallée au coucher du soleil.

Xena : Alors va-t-en.

Gabrielle : Xena !

Draco : un marché est un marché.

Premier homme : Tu peux prendre les chariots de vivres, bien sûr.

Xena : Je ne veux rien.

Scène 2

Xena : Maman, pardonne-moi, s’il te plaît.

Cyrene : Je te pardonne, ma petite. Je te pardonne. Je suis si heureuse que tu sois revenue.

Xena : Tu sais, je ne peux pas rester longtemps.

Scène 3

Gabrielle : J’allais te suivre, jusqu’à ce que tu aies des ennuis. Il fait si froid dehors, et je n’ai pas réussi à allumer un feu. Et les moustiques sont aussi gros que des aigles.

Xena : Tu sais, je vais te renvoyer à la maison au matin.

Gabrielle : Je ne resterai pas à la maison. Je n’appartiens pas à cet endroit, Xena. Je ne suis pas la petite fille que mes parents veulent que je sois. Tu ne comprendrais pas.

Xena : Ce n’est pas facile de prouver qu’on est une personne différente. Tu peux dormir ici.

Scène 4

Xena : Tu sais, là où je vais, il y aura des problèmes.

Gabrielle : Je sais.

Xena : Alors pourquoi veux-tu aller là-bas avec moi ?

Gabrielle : C’est ce que font les amis… ils restent ensemble quand il y a des problèmes.

Xena : Très bien, amie.

Guide des Episodes, , , , , , , Permalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *