Guide pour Comprendre et Apprécier

Voici, en quelques paragraphes, une analyse simplifiée de la série Xena, Princesse Guerrière.

Définitions, études psychologiques des personnages, développements… tout y passe dans ce guide rédigé tout spécialement pour… ma mère !

Oui, pour les fins connaisseurs de la série, ce guide manquera peut-être de précision. Il ne s’agit pas d’explorer la série en long, en large et en travers mais plutôt d’essayer de la comprendre et d’y voir les subtilité qu’un regard extérieur ou de passage ne saurait remarquer.  Ce guide peut servir également à expliquer à vos proches pourquoi on peut aimer Xena, à prouver qu’il y a plus à voir que des filles en tenues légères et des effets spéciaux ridicules.

Pour que Xena retrouve sa place dans les séries intéressantes et évoluées !
Pour que les gens arrêtent de lever les yeux au ciel chaque fois que vous évoquez la Princesse Guerrière !
Oui mes amis ! Le Guide Pratique pour Comprendre et Apprécier, c’est LE guide qu’il faut lire et faire lire !

SOMMAIRE

Pourquoi s’intéresser à Xena

Xena, la Base

Xena et le Réel
Les Manuscrits de Xena
Xena dans le Monde
Xena dans l’Histoire
Des Fans bien Représentés 

L’importance des détails 
Les Costumes
La Musique

La Spiritualité dans Xena
Ares, Aphrodite et les Autres
L’Animisme et le Chamanisme
Krishna versus Indrajit
Odin et les Légendes Nordiques
La Philosophie du Royaume de l’Est
Et Dieu dans tout ça ?
Conclusion

Les Voyages de Xena ou l’Evolution des Sentiments
Le Royaume de Chin
Japa
Les Steppes du Nord
Les Royaumes du Nord
La Gaule et Retour en Grèce
L’Inde
L’Afrique du Nord
Conclusion 

Paix et Humour

Xena et Gabrielle, Couple Mythique
Des Caractères Opposés mais Complémentaires
Xena ou l’Art de la Schizophrénie
Les Douleurs du Passé
Gabrielle, une Force et une Faiblesse
La Trahison et le Pardon
Jusqu’à la Mort et au-delà

Le Subtext

 

POURQUOI S’INTERESSER A XENA ?

Day_in_life

Xena la Guerrière est une série américano-néo-zélandaise du milieu des années 90 dérivée de la série Hercule.

Diffusée pendant 6 saisons (environ 6 ans), elle compte encore aujourd’hui de nombreux fans à travers le monde.

La série Xena s’inscrit dans un registre bien particulier. A la fois série d’action, d’aventure et d’histoire, elle s’intéresse à tous les aspects de la vie à l’époque de la Grèce Antique.

Série familiale au départ, les épisodes deviennent de plus en plus sombres, voire sanglants, au fil des épisodes.

En effet, la série tient son succès à plusieurs critères :
– Chorégraphies des combats très bien réalisées avec une influence marquée pour le style asiatique
– Bon jeu des acteurs (malgré une traduction française plus que médiocre)
– Un mélange d’humour, de sentiments et d’action

Le caractère des personnages est également un bon point dans la série. Si, au premier abord, le programme paraît être réservé à un public d’adolescents bourrés d’hormones, une attention plus grande permet de voir la profondeur des personnages et des intrigues.

Les lois pour survivre (leçon de Xena) :
1) Si tu peux t’enfuir, enfuis-toi.
2) Si tu ne peux pas t’enfuir, rends-toi et ensuite enfuis-toi.
3) Si tes ennemis sont trop nombreux, fais-les se battre entre eux et toi, défile-toi.
4) Baratine tes ennemis pour qu’ils te laissent partir.

 

XENA, LA BASE

Xena est une femme forte, dure, qui a appris à combattre pour se défendre et a fini par se laisser envahir par un sentiment de haine de plus en plus imposant. Devenue une guerrière sanguinaire, elle a sur les mains le sang de milliers d’innocents à travers le monde. Convertie au bien après une longue quête spirituelle, elle décide d’abandonner les armes et de rentrer chez elle, à Amphipolis.

Mais, alors qu’elle enterre ses armes et son armure dans une forêt, elle surprend un groupe de brigands en train de menacer femmes et enfants. Une jeune fille s’impose mais est vite renvoyée à sa place par le chef du groupe qui la menace de son fouet. Xena s’interpose et sauve le village. Elle fait alors la connaissance de Gabrielle, la jeune fille qui a manqué de se faire fouetter.

Gabrielle rêve d’aventures et de voyages. Elle n’en peut plus de la vie calme et posée du village. Elle se dit « différente ». Elle supplie Xena de l’emmener, ce que la Princesse Guerrière refuse. Malgré tout, Gabrielle s’obstine et la suit. Une amitié est née.

Gabrielle a la fibre artistique. C’est une poétesse, elle aime écrire et raconter des histoires à la manière d’un vrai aède. Elle est romantique, fleur bleue, innocente et très naïve. Tout le contraire de la froide Xena.

Et justement. Elle est exactement ce qui manquait à la guerrière pour réussir son combat contre son propre passé. Combien de fois Gabrielle arrive-t-elle à faire entendre raison à une Xena sur le point de retrouver son côté sombre ? Et combien de fois Xena vient-elle à la rescousse de Gabrielle quand celle-ci a encore fait confiance à un loup déguisé en agneau ?

Les deux jeunes femmes semblent donc à la fois de parfaits contraires mais toujours complémentaires, à l’image du Yin et Yang utilisé à maintes reprises dans la série.

Xena (18)

Mais tout ceci ne serait rien sans la présence de nombreux personnages secondaires, tels que Joxer le Magnifique, Ares ou encore la maléfique Callisto. Tous ces personnages apportent tour à tour un peu d’humour, beaucoup de tension ou énormément de drame. Ils sont indispensables à l’intrigue générale de la série.

Les personnages secondaires sont très importants dans la série. Ils sont au cœur de la plupart des intrigues et se rappellent régulièrement aux bons souvenirs de Xena, comme de Gabrielle. Ne pas les considérer reviendrait à oublier une grande partie de l’histoire de la Princesse Guerrière et de la Barde Combattante.

La série présente d’ailleurs une étonnante particularité : tous les personnages secondaires, même ceux qui n’apparaissent que dans un seul épisode, ont un passé, une motivation, une véritable profondeur. Ainsi travaillés, ils permettent aux spectateurs de pouvoir s’attacher à une tueuse psychopathe torturée par la perte de sa famille, de détester un prétendant trop pressant ou d’admirer une adversaire de taille.

 

XENA ET LE REEL

Durant toute la série, les producteurs s’acharnent à faire croire au public que Xena, la Princesse Guerrière, a vraiment existé. Pour ce faire, ils utilisent de nombreux stratagèmes qui s’avèrent souvent payants.

Les manuscrits de Xena

La légende de Xena commence en Macédoine en 1940 avec la découverte de manuscrits étranges. Ecrits par un auteur inconnu, ils relatent l’histoire d’une Princesse Guerrière au passé sombre mais qui finit sa vie en combattant le mal pour racheter ses fautes. Elle voyage avec une jeune femme, Gabrielle, qui semble être l’auteur des manuscrits.

Des années plus tard, le descendant d’un des découvreurs des manuscrits apporte l’idée au producteur Rob Tapert. Xena la Guerrière est née.

Tout au long de la série, de nouveaux éléments sont apportés concernant les manuscrits et leur importance aux yeux des producteurs et des fans. La découverte d’un dernier manuscrit, lors de l’ultime saison, donne un nouvel espoir aux fans de voir leur série repartir pour une septième saison, mais en vain.

Xena dans le Monde

La plupart des lieux relatés dans la série existent vraiment. Les villages natals de Xena et Gabrielle – Amphipolis et Poteidaia – ont réellement existé et sont effectivement placés en Thrace et en Macédoine, comme précisé dans la série.

Le royaume de Chin (la Chine), celui de Japa (le Japon), la Gaule, l’Inde, l’Egypte, l’Afrique du Nord ou encore Rome, toutes ces destinations sont bien réelles et Xena y a laissé sa trace.

Xena dans l’Histoire

Pour appuyer le fait que la Princesse Guerrière a bien existé, les producteurs lui font rencontrer plusieurs personnages – réels ou mythologiques – connus du grand public tels que Sisyphe, les Titans, les Amazones ou encore les Centaures.

Elles participent à la Guerre de Troie, aident Ulysse à rejoindre Ithaque, a bien sûr connu intimement Hercule ainsi que de nombreux Romains célèbres, Caligula, Pompée, Brutus, Auguste ou encore Jules César en personne.

Xena et Gabrielle sont également à l’origine de grandes inventions telles que le cerf-volant ou le base-ball, ainsi que de grands noms.

En tentant de rentrer à l’Académie d’Athènes pour devenir aède, Gabrielle apprend à un jeune homme comment raconter une histoire en y mettant tout son cœur. Ce jeune homme, c’est Homère, le père de l’Iliade et l’Odyssée.

Xena, quant à elle, montre à un certain Hippocrate comment soigner et guérir les blessés, sans tenir compte de leur ethnie ou de l’armée dans laquelle ils opèrent.

En route pour Tripoli, Xena et Gabrielle rencontre Phidippidès, jeune Sparte venant les prévenir de l’invasion des Perses à… Marathon. Xena l’envoie prévenir Athènes et lui recommande de préserver ses forces par une telle chaleur. L’histoire montrera que ce jeune homme n’a pas tenu compte du conseil puisqu’il est mort juste après avoir délivré son message.

Des fans bien représentés

Dans les quelques épisodes se passant au présent, les fans de la série abondent. Ils tentent de cloner Xena et Gabrielle ou pensent être la réincarnation de l’une ou l’autre des héroïnes. Ils se battent aussi pour que la série tienne une saison de plus.

Mais les fans existent également au temps même de Xena et Gabrielle. Mynia en est leur représentante officielle. Elle a lu tant bien que mal les manuscrits de Gabrielle et rêve de ressembler à son idole. Elle s’habille comme Xena, porte le fouet de Xena, essaie de se battre comme Xena.

Il semblerait même qu’elle soit subber… mais rien n’est prouvé.

 

L’IMPORTANCE DES DETAILS

Les costumes

Le travail de la production sur les costumes est des plus remarquables. Bien sûr, il faut tout de même préciser que les tenues que portent Xena, Gabrielle et la plupart des femmes de la série sont majoritairement sexy et dévoilent une grande partie du corps des actrices. Cela dit, contrairement à d’autres séries de l’époque, il n’y a jamais de plan serré sur leur poitrine (entre autres choses possibles) sauf pour en rire. Dans Xena, les femmes sont certes belles et sexy, mais elles sont aussi fortes et dominatrices, et les armes et la force associées aux costumes tendent à le rappeler.

gabluxxen (11)

Xena apparaît tout d’abord dans la série Hercules. Son costume se compose de l’armure qu’elle portera plus tard dans le spin-off, mais s’ajoute à cela une cape noire et de larges épaulettes en métal terminées par des griffes. Les producteurs trouvant cette tenue trop agressive pour une héroïne, ils décident de supprimer les griffes et la cape, et de remplacer le cuir noir par un marron foncé (la différence est peu flagrante mais c’est eux qui le disent…)

Xena garde la même tenue jusqu’à la fin, avec quelques changements. Par contre, Gabrielle change régulièrement de tenue. Au début, elle porte une longue robe, un haut qui recouvre son corps et une veste qui couvre ses bras. Pas très pratique pour se battre. Elle change donc rapidement (au bout de dix épisodes) pour une jupe plus courte (juste au-dessus des genoux) et un haut également plus court (on aperçoit son ventre) et un peu plus décolleté.

La tenue qu’elle gardera le plus longtemps consiste en une jupe courte (de la même longueur que la précédente) et un haut vert décolleté laissant voir son ventre.

Après son voyage en Inde, Gabrielle opte pour un sari jaune (toujours en deux parties avec le ventre visible) et garde sur elle les tatouages qui lui ont permis de voyager dans une de ses vies futures. Elle a également les cheveux courts.

Enfin, après avoir repris les armes, elle arbore une tenue plus proche de cette des amazones : marron, jupe et haut plus courts, idéal pour le combat.

Au cours de leurs voyages, les deux guerrières empruntent souvent les tenues des pays qu’elles visitent. Tour à tour en kimono, en sari ou portant des peaux de bêtes chez les amazones, elles savent s’adapter au climat et aux coutumes locales.

La musique

La musique tient une place importante dans la série. Omniprésente sans pour autant devenir désagréable, elle porte la marque de Joseph Lo Duca.

La série se passant majoritairement en Grèce et dans ses environs, la musique se combine donc parfaitement avec les musiques traditionnelles orientales. Seules les chansons sont en anglais (langue de production de la série).

loducalots

Xena chante régulièrement au cours de la série. On l’entend à chaque enterrement, puis, plus tard, quand elle chante une berceuse à sa fille pendant qu’elle lui donne le sein. Mais on sait par Gabrielle qu’elle chante plus souvent qu’elle ne veut bien le faire croire et qu’en plus, elle chante bien. Cela tranche un peu avec l’idée qu’on se fait d’une princesse guerrière, mais quand on sait qu’elle a appris à une amie l’art du crochet … on n’est plus surpris de rien.

Enfin, deux épisodes sortent du lot : Amertume (3×12) et Les Cœurs de Feu (5×10). Ce sont des épisodes presque entièrement musicaux.

Dans le premier, Xena et Gabrielle se retrouvent à Illusia après s’être battues à cause de la mort de Solan (le fils illégitime de Xena). Illusia est un monde de chansons. Même Ares pousse des vocalises.

Dans le second, Xena organise un concours de chant dont le prix est une lyre de Terpsichore. Etant également chanteuse, Lucy Lawless n’est pas doublée.

Ces épisodes sortent de l’ordinaire plutôt tendu de la série. Amertume, surtout, est plutôt déstabilisant puisqu’il se trouve dans la continuité même de l’intrigue, avec une situation des plus dramatiques (Xena et Gabrielle sont sur le point de s’entre-tuer pour la perte de leurs enfants respectifs). Les chansons, bien que dans le ton général de la série, tranchent donc avec la tension de l’épisode.

 

LA SPIRITUALITE DANS XENA

Ce que nous semons dans cette existence, nous le récolterons dans nos vies futures. C’est notre Karma. (Extrait des manuscrits de Xena)

La série entière repose sur le lien entre les hommes et les dieux, quels qu’ils soient. Si les dieux de l’Olympe sont bien entendu particulièrement représentés dans la mesure où la majorité de l’histoire se situe en Grèce, d’autres divinités font leur apparition au cours des différents voyages de Xena et Gabrielle à travers le monde.

Ares, Aphrodite et les autres

Sur la totalité des dieux de l’Olympe, peu d’entre eux sont visibles dans la série.

Ares est sans nul doute le plus récurrent des dieux. Dieu de la guerre, il est d’abord l’allié de Xena dans sa part sombre, puis devient son ennemi juré avant d’en tomber éperdument amoureux.

Aphrodite après lui, est la déesse la plus visitée par Xena et Gabrielle. Blonde, pulpeuse, sensuelle et légèrement idiote, elle n’hésite cependant pas à prêter main forte aux deux guerrières, leur apportant souvent plus d’ennuis que d’aide véritable. Mais sa gentillesse est à l’image de l’amour qu’elle représente et même lorsque Xena obtient le pouvoir de tuer les dieux, Aphrodite – contrairement à ses collègues – ne tentera rien contre elle.

Hadès, dieu de l’Autre Monde, est peu visible mais malgré tout important. Il apparaît dans de nombreux épisodes pour aider ou demander son aide à Xena. Il est accompagné de sa sœur, Céleste, la Mort chargée de conduire les âmes jusque dans l’Autre Monde.

D’autres dieux apparaissent également au cours de la série mais de façon tout à fait sporadique. Apollon, Bacchus et Poséidon font quelques apparitions dans de rares épisodes. Athéna et Artémis n’apparaissent qu’à la fin de la cinquième saison, pour le crépuscule des dieux qui annoncent la mort des dieux de l’Olympe. Quant à Zeus et Héra, ils n’apparaissent qu’une seule fois, dans un épisode mêlant Hercules et Xena.

L’animisme et le chamanisme

Dans The Price (Le Prix, 2×20), Xena et Gabrielle rencontrent la Horde, une bande de sauvages qui sont apparemment sans foi, ni loi…

Mais on découvre dans l’épisode The daughter of Pomira (la fille de Pomira, 4×11) qu’en fait cette Horde est un peuple qui a une forme de spiritualité. En effet, pour eux la nature est sacrée et ils vénèrent l’eau ou encore la terre. Ce genre de croyance se rapproche grandement de la religion animiste. Ce peuple qui s’appelle Pomira (et non pas péjorativement la Horde) peut faire penser aux peuples amérindiens que les colons européens ont rencontrés en traversant les Amériques, et l’image l’image que les Grecs ont de ce peuple qu’ils considèrent comme des sauvages peut être un parallèle avec l’image que les colons avaient des peuples autochtones qui avaient pourtant leur propre religion, et un mode de vie basé sur des valeurs hautement respectées.

Le chamanisme est évoqué quant à lui avec les Amazones du Nord que rencontre Xena dans les premiers épisodes de la quatrième saison. Puis dans la saison 5, Gabrielle va être initiée à ces rites chamanes.

L’animisme et le chamanisme vont souvent ensemble car les animistes pensent que dans chaque chose de la terre se cachent un esprit, et les chamanes vont être les messagers, les personnes aptes à communiquer avec ces esprits.

Krishna versus Indrajit

Au cours de leur voyage, Gabrielle et Xena suivent le chemin de l’Inde. Elles découvrent une nouvelle culture, de nouvelles tenues vestimentaires, mais également de nouveaux dieux et de nouveaux prophètes.

La série précise tout de même que les dates d’apparition des différents dieux de la période indienne ne correspondent pas à la « réalité » mais que chaque personnage était important à l’histoire. Nous retrouvons ici trois dieux principaux : Hanuman, Indrajit et Krishna.

Indrajit est le dieu des démons. Il s’empare d’un prêcheur, Eli, connu comme étant un avatar, un être capable d’affronter les dieux, et de Gabrielle pour tenter de les corrompre en leur montrant que la violence est indispensable au monde. C’est avec l’aide de Krishna et d’Hanuman que Xena parvient à lutter contre Indrajit et à sauver ses amis, au prix de nombreuses blessures graves.

Odin et les légendes nordiques

La série va jusque dans les pays nordiques pour explorer de nouvelles croyances. Un seul dieu y est cependant représenté : Odin, accompagné de ses Valkyries.

Odin fait partie du passé de Xena. Elle le rencontre alors qu’il se laisse mourir, accroché à un arbre, ayant perdu toute foi en l’humanité. Xena – alors encore mauvaise – parvient à le convaincre qu’il est facile de renoncer à l’amour. Elle se hisse au rang de chef des Valkyries avec qui elle n’apporte plus que sang et guerres.

La philosophie du Royaume de l’Est

Toujours dans son passé, Xena rencontre le peuple de l’Est, en Chine (Royaume de Chin) et au Japon (Royaume de Japa). Elle y découvre une toute autre spiritualité, une nouvelle vision du monde. Elle y apprend l’humilité et l’amour, ainsi que la puissance de l’esprit.

En Chin, notamment, elle est prise sous la protection de l’impératrice Lao-Ma, auteur inconnu du fameux Livre de la Voie et de la Vertu (Dao De Jing), texte majeur du mouvement Taoïste officiellement rédigé par Lao Tseu.

Et Dieu dans tout ça ?

Depuis les premiers épisodes de la série, le Dieu Unique est présent dans les esprits.

Au début appelé Dieu des Israélites, il devient rapidement le Dieu Unique, ennemi juré des dieux de l’Olympe.

Au fur et à mesure du temps, il prend une place plus importante dans la série, apportant un renouveau sur le monde. Son messager le plus important est Eli, que Xena et Gabrielle rencontrent en Inde. Eli apporte la paix et prêche l’amour au nom du Dieu Unique.

Peu à peu, le royaume de ce dieu se met en place. Apparaît un Paradis puis un Enfer. Au cours de leur mort, Xena et Gabrielle se retrouvent tour à tour dans les deux endroits, impliquées malgré elle dans la guerre entre les démons et les archanges (voir L’ange déchu/Fallen angel; 5×01).

Conclusion

De nombreux dieux sont représentés dans Xena. Tous cohabitent les uns avec les autres. En cela, la série est particulièrement bien faite. En effet, elle ne considère pas une religion comme meilleure qu’une autre. Chaque dieu est à la fois bon et mauvais. Même concernant le Dieu Unique, la série reste assez critique. Les archanges portent assez mal leur nom. Ils sont imbus de leur personne, orgueilleux (ce qui est un péché capital) et prêts à tout pour arriver à leurs fins, jusqu’à tenter de faire tuer la fille de Xena pour que cette dernière réalise la mission qui lui avait été confiée.

Xena est non seulement à l’origine de l’extinction des dieux de l’Olympe, mais elle a également conduit l’archange Lucifer aux Enfers en le corrompant pour le forcer à réaliser les Sept Péchés Capitaux les uns après les autres.

Comme la série l’explique bien, sans émettre de jugement quelconque sur les religions quelles qu’elles soient, le monde évolue et un maître du monde en remplace un autre. Avant les dieux Olympiens, il y avait les Titans. Et après les dieux Olympiens, il y aura le Dieu Unique. C’est le cycle de la vie.

 

Conquérir les autres, c’est exercer un pouvoir. Se conquérir soi-même, c’est trouver la voie. (Lao-Ma)

 

LES VOYAGES DE XENA OU L’EVOLUTION DES SENTIMENTS

Xena est connue pour sa force, sa capacité à diriger un cerf-volant mieux que ses propres hommes, mais aussi et surtout pour les nombreux voyages qu’elle a effectués à travers le Monde Connu, et ce bien avant l’apparition des moteurs ou des avions (qu’elle n’a pas daigné inventer d’ailleurs).
Chaque contrée visitée a apporté à Xena et Gabrielle beaucoup plus que de simples souvenirs de vacances.
Chaque pays semble détenir une petite partie de l’apprentissage nécessaire pour devenir un être humain à part entière, avec ses défauts et ses qualités, ses remords et ses regrets.
Chaque personne devient un mentor, un maître, un exemple destiné à enseigner un mode de vie, une vision du monde et surtout des sentiments.

A travers les voyages de Xena – et plus tard de Gabrielle – c’est tout une personnalité qui s’est forgée, faite de rencontres et d’expériences, parfois bonnes, parfois mauvaises, souvent les deux, mais qui, au final, développent le caractère propre à chacun.
A l’image de M’Lila, rencontrée sur une mer inconnue et qui apprit à Xena la force du Pinch, l’art de l’acupuncture mais surtout qui a développé chez notre guerrière de profonds sentiments de respect, de reconnaissance… et de colère. Par la perte de M’Lila, Xena commence son périple à travers le refoulement des sentiments.

C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Le Royaume de Chin

Ce n’est un secret pour personne, ce que Xena appelle « Chin » n’est rien d’autre que la Chine que nous connaissons aujourd’hui. Connue pour ses empereurs, ses légendes et sa philosophie, la Chine est le premier pays que visite Xena officiellement.

Elle y rencontre Lao-Ma, impératrice, épouse de Lao-Tsu et détentrice d’une philosophie et d’une sagesse qui suivront Xena tout au long de sa vie.
En effet, la Chine semble posséder de nombreuses vertus pour la révoltée qu’est Xena à l’époque. Et bien qu’elle semble ouverte au discours de l’impératrice, elle ne suivra finalement les traces de son mentor que des années plus tard.

voyage_chin2

Cependant, Chin offre de nombreux contrastes, à l’image du Yin et du Yang si cher à ce pays.

Si Lao-Ma semble l’incarnation du Yin à l’état pur, image de sagesse féminine, elle possède cependant un opposé ô combien sombre en la personne de Ming-Tien, son fils caché.
Contrairement à sa mère, Ming-Tien ne semble détenir aucune bonté en lui, bien que son enlèvement et le fait qu’il ait été emmuré vivant aient très certainement contribué à le rendre aussi… difficile à vivre. Ainsi, Ming-Tien incarne parfaitement le Yang, sombre, masculin, possédant sûrement une part de bonté enfouie quelque-part qu’il a héritée de sa mère mais qui a disparu dans le mur qui l’a gardé enfermé lorsqu’il était enfant.

Xena se retrouve donc confrontée à ces deux extrêmes opposés. Lao-Ma d’un côté, dont les réflexions et la tendresse sont signes d’une grande bonté, et Ming-Tien, dont la noirceur provient directement des agissements de la Princesse Guerrière.
C’est dans ces conditions que Xena va devoir faire un choix crucial pour le reste de sa vie, choix d’autant plus difficile qu’une troisième pièce s’est ajoutée entre-temps au puzzle : Gabrielle.

Gabrielle rejoint le caractère de Lao-Ma, en plus jeune et moins expérimentée bien sûr. Mais elle possède cette lumière qui attire tant Xena chez les femmes. Elle est douce, affectueuse, généreuse, et prend toujours le temps de chercher le bon en chacun, exactement ce qu’a fait Lao-Ma avec Xena.

En apprenant la mort de son mentor, tuée par le diabolique Ming-Tien, Xena a donc un choix à faire. Eponger sa dette envers Lao-Ma, venger sa mort et détruire le Yang qu’elle a elle-même créé, ou bien suivre la nouvelle philosophie de Gabrielle, apprendre à pardonner et continuer sa vie en rendant hommage à celle qui a presque réussi à faire évoluer Dark Xena en son temps (j’ai dit « presque »).

En fait, on retrouve ici le choix entre le Yin détenu par Gabrielle et Lao-Ma et le Yang représenté par Ming-Tien.
On connaît la fin tragique de cette histoire que je ne révèlerai pas pour éviter les spoilers. Toujours est-il que, même des années après, lorsque Xena reviendra pour sauver les filles de Lao-Ma, cette idée d’opposition entre le bien et le mal, le Yin et le Yang, demeurera au centre de toutes les histoires du Royaume de Chin.

Finalement, c’est là-bas que Xena découvre que tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Surtout pas elle.

Japa

Bien que l’épisode soit le dernier de la série, il semble pourtant logique que le voyage de Xena au Royaume de Japa se soit passé juste après son aventure en Chine.
Japa est, sans surprise, le nom donné au Japon actuel. Terre de traditions, cette île et le berceau des Samouraïs et il semble que ce soit là-bas que Xena ait perfectionné ses techniques de combat. Mais pas seulement…

Sur cette île, Xena va expérimenter encore de nouvelles sensations, pas toujours agréables.

Elle y fait la connaissance d’Akemi (ou celle dont on ne doit pas prononcer le nom), jeune fille timide et réservée, enlevée à son père contre une rançon.
C’est auprès de cette femme que Xena va apprendre à ouvrir son cœur et découvrir combien cela peut faire mal.

Avec Akemi, Xena apprend la poésie, la douceur, l’amour de tout ou presque. Elle découvre qu’on peut être un guerrier et mettre à profit ses nombreux talents de combattant pour se rapprocher un peu plus de la nature qui nous entoure.
Là où vous et moi entendrions le chant des oiseaux, un guerrier pourrait discerner l’arbre voire la branche sur laquelle est posé l’animal.
Là où nous ne verrions qu’un chemin de terre au milieu de la forêt, un guerrier serait capable de voir qui l’a emprunté et à quel moment.

Xena apprend donc à observer, écouter, s’unir avec la nature et le monde. Elle découvre l’amour dans toute sa splendeur. Elle ouvre son cœur pour la première fois depuis longtemps.

Mais voilà, l’amour fait mal, et en laissant tomber les barrières de protection de son âme, Xena s’est exposée à de nombreux dangers. Le problème quand on se laisse aller aux bons sentiments, c’est que les mauvais aussi ont la porte ouverte. Ainsi, elle apprend la trahison, la déception, la tristesse, la haine.

Elle connaissait toutes ces sensations bien sûr, mais à force de s’endurcir, elle avait réussi à les refouler pour n’être plus qu’une carapace, extérieurement parlant.
Après l’enseignement d’Akemi, Xena n’a plus de carapace. C’est donc avec une violence phénoménale qu’elle subit tout ce qu’elle peut ressentir, avec les conséquences désastreuses qu’un ouragan peut provoquer sur un îlot non protégé.

Japa est donc l’occasion pour Xena d’apprendre à écouter ses sentiments et à les exprimer. Mais c’est également là-bas qu’elle découvre à quel point les sentiments peuvent faire souffrir, ce qui va conduire notre guerrière à se refermer totalement sur elle-même.

Les Steppes du Nord

Où se trouvent exactement ces Steppes du Nord ? J’avoue n’en avoir aucune idée. Si l’on observe les tenues, on peut imaginer que « steppes » + « nord » nous conduit directement en Russie, ou en tout cas dans les environs.
Xena a donc quitté la Chine ambivalente et le Japon aussi constructif que destructeur et se dirige à présent à la conquête du monde aux côtés de Borias et surtout d’Alti.

Les Steppes du Nord sont l’occasion pour Xena de tester sa nouvelle carapace, renforcée par l’expérience on ne peut plus difficile qu’elle a vécue à Japa.
Notre guerrière est donc à présent en parfaite condition physique et mentale pour devenir la fameuse Destructrice des Nations recherchée par la chamane Alti.

Ayant bloqué le moindre sentiment, Xena accepte d’aller très loin, bien au-delà de ses propres limites, tuant sans vergogne ni remord pour satisfaire les moindres désirs de son nouveau mentor.

Il semble à ce moment-là que Xena ne soit plus capable de réfléchir par elle-même. Ou peut-être ne le veut-elle pas. Elle a pris le temps de penser en Chin et à Japa et les conséquences en ont été terribles. L’idéal est peut-être finalement de se laisser guider par une personne qui semble ne posséder aucune conscience morale, exactement ce que recherche Xena. Car sans morale, pas de ressenti. Et sans ressenti, aucune douleur n’est à déplorer.

Bien protégée sous sa carapace, Xena va donc aller très loin, obéissant aveuglément aux ordres d’une femme qu’elle peut décemment considérer comme son idéal à ce moment précis de sa vie.

Les Royaumes du Nord

Continuant sa route à travers le Monde Connu, Xena quitte ce qui semble être la Russie pour le royaume d’Odin, notamment le Danemark.

La carapace est toujours bien présente autour de Xena et plus épaisse que jamais, en atteste l’apparition du Chakram des Ténèbres à sa ceinture.

voyage_chakram2

En effet, si l’ont ne connaît rien des conditions dans lesquelles Xena a obtenu cette arme, on sait cependant que seule une âme sombre peut l’avoir récupérée, au même titre que le Chakram de la Lumière ne peut être obtenu que par une âme entièrement pure.
Xena possède donc le Chakram des Ténèbres, ce qui nous prouve bien le degré de refoulement à ce stade de sa vie. Elle est entièrement et totalement Dark Xena, au point culminant de sa noirceur, et les évènements qui vont suivre ne vont faire que confirmer ces éléments.

Dans les Royaumes du Nord, Xena n’a plus de maître ou de mentor. Alti a disparu dans d’obscures circonstances, Borias est mort, Lao-Ma est loin. Notre guerrière est livrée à elle-même mais elle semble à l’origine de cette décision. Elle est seule mais elle sait à présent ce qu’elle veut. Plus besoin que quelqu’un lui dise quoi faire, elle sait. Libérée de ses sentiments, elle n’a plus aucune entrave pour élaborer ses propres plans. Et peu importe que cela fasse souffrir ou que cela détruise des vies, Xena ne ressent plus. Elle pense, elle calcule, elle manipule, mais elle n’est plus capable du moindre sentiment, à part peut-être la haine… et encore.

Nous parlions du Chakram des Ténèbres tout à l’heure, l’autre objet qui vient nous prouver cette théorie est, bien sûr, l’Or du Rhin. Uniquement accessible par qui a totalement abandonné l’amour, il atterrit dans les mains de Xena sans la moindre difficulté.
C’est donc officiel : Xena n’aime plus. Elle n’en est plus capable.

La Gaule et Retour en Grèce

Après avoir échoué à récupérer un pouvoir égal à celui des dieux, Xena continue malgré tout son périple, assoiffée de sang et de conquêtes.
En Gaule, elle tente de récupérer l’armée de Boadicée, puis elle revient en Grèce et monte sa propre armée.
Désormais, forte de son Chakram et de sa carapace toujours plus épaisse, Xena n’a plus besoin de chef. C’est elle qui dirige, elle qui donne les ordres.

Cependant, les règles qu’elle impose dans les pillages semblent étonnamment humaines pour quelqu’un dépourvu de sentiments. Epargner femmes et enfants (rappelons le sort subi par Thalassa, Ming-Tien ou Otere par le passé), ne s’en prendre qu’aux hommes armés, donner trois jours pour se rendre, toutes ces obligations que les soldats ont beaucoup de mal à supporter.

C’est à partir de là que l’on peut remarquer un changement étonnant chez la Princesse Guerrière.

Après avoir parcouru le monde à la recherche de pouvoir, de conquêtes, de violence, et bien que toujours Conquérante, Xena semble… fatiguée.
Non pas physiquement. Elle est au top de sa forme, toujours plus forte, plus résistante, j’en veux pour preuve le défi de Darphus auquel elle semble être la seule à pouvoir survivre.
Non, physiquement, tout va bien.

Mais mentalement…

Il faut dire que la carapace est devenue bien épaisse depuis Japa, elle devient très certainement lourde à porter. Xena s’épuise à se protéger et les failles commencent à être visibles, jusqu’à atteindre leur point de rupture.

Xena craque, incapable de supporter davantage le poids de tous les sentiments qu’elle refoule depuis des années.

Son premier réflexe est de changer de méthode. Fini la carapace, à présent, on creuse un trou et on y enterre tout ce qui pourrait faire mal, les armes comme les souvenirs. Cela aurait pu marcher, du moins pour quelques temps, si une jeune fille n’avait apporté une nouvelle lumière dans la vie de la Princesse Guerrière.

Je l’ai évoqué au début, le caractère de Gabrielle n’est pas si éloigné de celui de Lao-Ma, la première personne à avoir su voir Xena au-delà des apparences, à lui avoir appris à s’écouter.
Gabrielle parvient à rétablir un certain équilibre dans la vie de Xena qui recommence à éprouver des sentiments, les percevoir, les écouter, les comprendre et les accepter. Le chemin est long mais le résultat est spectaculaire.
Xena se détend. Elle rit, elle joue, elle reprend goût à la vie… elle aime.

Mais le voyage n’est pas fini.

L’Inde

Xena recommence donc le tour du Monde Connu, mais avec une nouvelle optique, éclairée par Gabrielle.
Elle retourne en Chin, à Japa et même dans les Royaumes du Nord.

Elle se rend également à Britannia où elle retrouve Boadicée.
L’expérience est traumatisante, tant pour Xena que pour Gabrielle. A nouveau, la Princesse Guerrière retrouve son armure face à l’ingénieux César, dernier relent de sa vie passée, celui qui posa la première pierre de la carapace en partie brisée par la barde.

Chaque fois que César apparaît, Xena se referme et retrouve ses instincts de protection élaborés au fil du temps. Elle refuse le moindre sentiment et parvient ainsi à se défendre contre son pire ennemi. La technique est efficace, elle a fait ses preuves, mais ce que Xena oublie, c’est le nombre de victimes qu’elle a laissées sur le bord de la route. Cette fois, Gabrielle fait partie du lot.
Que ce soit à Britannia ou à Rome, chaque fois que Jules César est impliqué, Gabrielle perd un peu de sa lumière.

C’est ainsi que les deux amies se retrouvent en Inde, à la recherche d’une certaine spiritualité devenue nécessaire.
Ce voyage intervient dans des conditions extrêmes.

Xena a failli perdre Gabrielle plusieurs fois, elle a fait une véritable collection de sentiments puissants comme l’amour et la haine pour la même personne et au même moment. Elle a finalement retrouvé un semblant d’équilibre mais il est on ne peut plus précaire, notamment à cause de cette menace qui pèse sous les traits d’une vision envoyée par Alti.
Oui, le bonheur est de retour, mais combien de temps va-t-il durer avant que la crucifixion n’intervienne ? (à noter qu’il s’agit encore de César).

L’Inde est donc toute indiquée à ce stade de la nouvelle vie de Xena. Il ne neige pas, les Romains n’ont jamais pu s’y installer, et comme Xena n’a jamais visité ce pays, il ne ravive aucun souvenir qu’il soit bon ou douloureux. La destination idéale pour des vacances bien méritées.

Mais voilà, tous ceux qui ont eu la chance d’aller en inde un jour pourront confirmer mes dires. On ne sort jamais de ce pays comme on y est entré. Il vous change sans que vous n’y fassiez vraiment attention, encore plus quand vous y allez en vous posant des questions sur votre vie.

L’inde est un pays mystérieux qui n’a jamais pu être colonisé par aucune puissance. Les croyances et les nombreux dieux qui le peuplent vous forcent à vous imprégner de sa culture particulière pour pouvoir essayer de comprendre ses habitants.
Cette terre va agir directement sur l’esprit de Xena et Gabrielle et provoquer de nombreux changements en elles.

voyage_yinyang

Preuve en est les changements physiques tout d’abord.

Gabrielle troque son éternel haut vert pour un sari jaune. Jaune couleur de chaleur et de soleil au même titre que le symbole qu’elle porte désormais sur la poitrine. Elle perd également ses cheveux longs enfantins et gagne en maturité avec une coupe courte à la garçonne.

Xena, de son côté, même si elle garde la même armure protectrice (tout un symbole là aussi), abandonne sa frange quelques temps. Je ne m’éterniserai pas sur le style déplorable que cela implique, mais il est bon tout de même de noter qu’une frange est idéale pour se cacher. On dissimule la partie haute de son visage, celle proche des yeux, le miroir de l’âme. Or, pour la première fois depuis que nous la connaissons, Xena ose enfin montrer son front et, peut-être par la même occasion, son état d’esprit.
Par cette nouvelle coupe de cheveux, Xena nous montre qu’elle est prête à ouvrir son esprit une bonne fois pour toute.

Et les résultats ne se font pas attendre. Les questions affluent, enfin libérées après des années d’oppression et de refoulement.
Suis-je une bonne guerrière ?
Dois-je continuer à me battre ?
Où se situe mon combat ?

Tandis que Gabrielle décide d’abandonner les armes avec une facilité déconcertante, il faut plus de temps à Xena pour comprendre le sens de sa vraie nature.
C’est d’ailleurs en Inde qu’elle demande de l’aide pour la première fois, et pas à n’importe qui, à un dieu !
Xena, la rivale des dieux, qui connaît leurs défauts mieux que personne, capable de les manipuler aussi facilement qu’un enfant, demande de l’aide à un dieu. Si ça n’est pas un tournant dans une vie !

A noter qu’elle avait également demandé aux dieux d’épargner Gabrielle lors de la mort de Perdicus, mais elle ne s’adressait à personne en particulier.

Ni Xena ni Gabrielle ne ressortiront indemne de cette expérience en Inde. Gabrielle décide d’arrêter de se battre, Xena comprend son véritable but.

Contrairement aux autres voyages effectués par Xena avant sa rencontre avec Gabrielle, l’Inde semble bien apporter quelque chose de totalement bénéfique à la Princesse Guerrière. Et si le séjour n’a pas été de tout repos, il lui permet cependant d’appréhender la vie avec plus de sérénité.

L’Afrique du Nord

L’Afrique du Nord comprend la visite de Xena et Gabrielle aux peuples du désert ainsi qu’à Gurkhan et, bien sûr, l’Egypte.

Cette partie du monde semble beaucoup plus destinée au développement de Gabrielle, mais il est toujours possible de comparer les expériences vécues.

En effet, même si l’Egypte est éprouvante pour Xena, les sentiments qu’elle ressent ne sont pas nouveaux pour elle. Sa façon de les appréhender peut-être, mais pas le ressenti en lui-même.
Par contre, ce que Gabrielle est obligée de faire va entamer un processus de changement chez la jeune guerrière qui va encore évoluer tout au long de ses excursions africaines.

Après son expérience dans la non-violence, Gabrielle est devenue une véritable guerrière. Elle sait se battre, elle a appris avec la meilleure. Mais elle continue d’éviter de tuer à tout prix.
Rappelons que sa première expérience avec la mort date de Britannia, là encore un voyage loin de la Grèce qui changera à jamais l’état d’esprit de la jeune barde plus si innocente.

Toujours est-il que, même si Gabrielle connaît toutes les techniques de combat ou presque, elle refuse de tuer tant que c’est possible. Elle utilise les saïs, une arme aussi utile pour embrocher que pour assommer, idéale pour notre Barde Combattante.

Mais les révélations faites en Egypte changent la donne. Brutus est le meilleur ennemi de Gabrielle. Il était l’acolyte de César quand Gabrielle était celle de Xena. Ils ont les mêmes envies de paix et de prospérité pour leurs peuples respectifs, la même vision de la guerre. Et bien qu’ils soient dans des camps opposés, Brutus et Gabrielle semblent se vouer mutuellement un profond respect.
Malheureusement, Brutus a fait de mauvais choix et provoqué des évènements qui n’auraient jamais dû arriver. Avec la mort d’Ephiny tout d’abord, puis celle de Cléopâtre, il est évident que le guerrier devient incontrôlable.
La mort de Brutus est la première provoquée volontairement par Gabrielle et qui pèsera réellement sur son esprit.

Et ce ne sera pas la dernière puisque peu de temps après (enfin si on enlève les 25 ans sous la glace), de retour en Afrique du Nord, Gabrielle va devoir apprendre à gérer ce sentiment violent de vengeance qui l’envahie quand elle apprend la mort tragique de ses parents et l’enlèvement de sa nièce par le puissant Gurkhan.
Puis, suite à une mauvaise évaluation de la situation, notre barde va devoir vivre avec la mort d’un innocent sur la conscience après avoir tué par mégarde le jeune Korah.

Toutes ces expériences tragiques et traumatisantes auraient pu plonger Gabrielle dans le même état d’esprit que Xena face au même genre de situation des années auparavant. Mais, contrairement à la Princesse Guerrière, Gabrielle n’est pas seule. Elle a Xena pour l’aider.

Et heureusement ! Car il faut bien avouer que les punitions que s’inflige Gabrielle sont beaucoup plus violentes que celles que s’infligeait Xena.
On peut d’ailleurs se demander pourquoi. Mais la réponse semble évidente.

Face à une situation tragique, Xena a pris le parti de renforcer la carapace autour de son cœur, fermant peu à peu l’accès au moindre petit sentiment.
Gabrielle, elle, ressent. Est-ce par manque d’expérience ou au contraire parce qu’elle a vécu plus de choses avant de subir ces intempéries, toujours est-il qu’elle semble incapable de renforcer sa carapace, pour le meilleur… mais aussi pour le pire.

Car en refusant de fermer son cœur aux sentiments, la barde se laisse facilement submerger par eux. Elle ne peut contenir la culpabilité qui l’envahie et ne trouve de solution que dans le jugement des autres.
Il va sans dire que si elle avait été toute seule pour vivre ces expériences, elle n’aurait pas vécu longtemps, refusant de se battre contre le remord et se laissant très certainement tuer par l’un ou l’autre de ses adversaires pour des raisons toujours justifiables de son point de vue.

Mais, nous l’avons déjà dit, Gabrielle n’est pas seule et Xena fait tout ce qu’il est possible de faire pour sauver son amie.

A bien y regarder, ces deux réactions si différentes face aux épreuves de la vie se révèlent être complémentaires.
Quand Xena ferme la porte aux sentiments, Gabrielle ouvre une fenêtre.
Quand Gabrielle se laisse submerger par les siens, Xena la remonte à la surface (littéralement parlant dans certaines circonstances).

voyage_boat2

Conclusion

Il est de bon ton de terminer cette analyse par le fameux dicton « les voyages forment la jeunesse ».

Xena a passé sa vie à voyager de pays en pays, à découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles façons de penser et de vivre.
Cependant, il semble évident que chacun de ses voyages passés n’a fait que contribuer à la rendre plus sombre, plus distante avec ses propres sentiments, cherchant à se protéger avec les moyens qu’elle avait à sa disposition.
Chaque mentor, chaque expérience, lui permet de découvrir une parcelle d’elle-même tout en lui donnant envie de l’enfouir sous une armure toujours plus épaisse et efficace.

Finalement, les voyages de Xena semblent la parabole idéale à la vie dans son ensemble. Chaque jour est un voyage qui nous fera découvrir tantôt du bon, tantôt du mauvais, pour finalement arriver, du moins on l’espère, à l’équilibre que nous recherchons tous.

 

PAIX ET HUMOUR

Oui, Xena la Guerrière est une série d’action. La majorité des épisodes sont ponctués de combats impliquant plus ou moins de monde, et plus la série avance, plus le sang coule.

Cependant, à bien y regarder, le message le plus important de la série est bien la paix. A l’image de La comédie (The play’s the thing 4×17), Gabrielle prêche la paix au milieu des barbares. Après sa rencontre avec le prêcheur Eli, elle refuse tout combat pour apporter la paix grâce à l’amour et non plus grâce à la guerre.

Xena, quant à elle, œuvre pour le bien également, mais à sa manière. Au contact de Krishna, elle découvre que la guerre est sa voie et s’y attèle pour atteindre, comme sa compagne, la paix.

Mais ce qui est le plus remarquable dans la série, c’est l’importance du traumatisme qui se déclenche la première fois qu’on tue. Dans Le passage des rêves (Dreamworker 1×03), Xena est assaillie par le souvenir du premier homme qu’elle a tué. Elle se souvient de son nom, de la date et même de la façon de le tuer.

Si Gabrielle essaie de tuer Callisto au cours de la deuxième saison, elle ne tue pour la première fois que bien plus tard, la saison suivante, et par accident. Ce meurtre provoque en elle une cassure. Elle ne s’en remet jamais vraiment et revient régulièrement dessus.

Quant à Joxer, le fidèle ami maladroit de Xena et Gabrielle, c’est au cours de la quatrième saison qu’il tue pour la première fois et son traumatisme fait l’objet de tout un épisode. La victime a beau être un chef de guerre redoutable et redouté, et avoir été sur le point de s’attaquer directement à Gabrielle, Joxer n’arrive pas à s’en remettre.

Tout au long des épisodes, nous apprenons à quel point tuer peut être dramatique. Tuer n’est pas un plaisir ni un jeu. On ne tue pas pour s’amuser ou pour se détendre. Xena, bien que guerrière et sachant manier les armes, ne tue que dans un combat, pour se défendre. Les rares fois où elle se laisse surprendre à vouloir tuer quelqu’un de désarmé, Gabrielle est là pour la rappeler à l’ordre. D’ailleurs, lorsqu’elle tue un adolescent qui voulait l’attaquer, Xena demande aux Parques d’annuler ce qu’elle vient de faire.

Mais Xena n’est pas qu’une série dramatique. Si elle compte beaucoup d’épisodes de tension à son actif, elle s’attache malgré tout à détendre l’atmosphère de façon régulière avec des épisodes plus ou moins loufoques et des dialogues décalés souvent très savoureux. Ainsi, entre deux épisodes relatant plutôt le passé sombre de Xena, Gabrielle se retrouve plongée dans un monde sous-marin, mère de trois enfants (dont une pieuvre assez espiègle), Joxer devient un Don Juan en entendant sonner une clochette ensorcelée ou Aphrodite raconte un conte de fées a une petite fille et fait passer Gabrielle pour une sorte de troll aux dents pourries.

vlcsnap-91534

La plupart de ces épisodes ne servent pas à faire avancer la Xenaverse (la mythologie liée à Xena) mais uniquement à faire rire le téléspectateur. Ils partagent les fans en deux catégories : ceux qui ne vivent que pour la Xenaverse et ceux qui préfèrent se fendre la pêche de temps en temps.

Il faut tout de même indiquer que, souvent, ces épisodes sont des nids à subtext.

 

XENA ET GABRIELLE, COUPLE MYTHIQUE

Des caractères opposés mais complémentaires

Xena et Gabrielle n’ont pas le même passé et donc pas la même vision des choses. Si Gabrielle est souvent naïve, prête à croire n’importe qui ayant un beau sourire, Xena se méfie de tout le monde.

Xena voit d’abord la part sombre de chacun tandis que Gabrielle préfère s’attacher aux bons côtés. A deux, elles arrivent à peu près à cerner les personnages qu’elles rencontrent.

Ce que Gabrielle apprécie le moins chez Xena, c’est le plaisir qu’elle semble prendre dans les combats. Souvent, Xena sourit quand elle se bat. Même quand elle prend un mauvais coup, elle semble apprécier la difficulté. Gabrielle, au contraire, ne se bat que si nécessaire et refuse même de tuer jusqu’à ce que Xena soit réellement en danger.

De plus, Xena ne parle pas beaucoup alors que Gabrielle, au contraire, est une grande bavarde. Elle adore raconter et écrire des histoires, surtout quand elles concernent ses périples avec Xena.

Xena séduit par son charme naturel, Gabrielle séduit par ses mots. D’ailleurs, Xena a parfaitement confiance en son amie quand il s’agit de manipuler l’esprit de leurs ennemis ou en tout cas de les occuper suffisamment longtemps pour mettre un plan en place. Dans le premier épisode, pour se faire conduire plus rapidement à Amphipolis, Gabrielle parle d’Œdipe à un marchand ambulant. Plus tard, pour rentrer à Poteidaia, elle fera croire au même marchand qu’elle est enceinte. Face aux Titans, prise au piège, elle se met à raconter l’histoire de Chronos en attendant l’arrivée de Xena.

Mais Gabrielle a un défaut : elle est butée. Bien déterminée à prouver sa valeur à Xena, elle n’obéit pas aux ordres et se met régulièrement en danger, obligeant son mentor à changer ses plans au dernier moment pour la sauver.

Gabrielle attend beaucoup de Xena. Elle l’admire et veut que la guerrière soit fière d’elle. Xena parle très rarement de ses sentiments, et toujours dans les moments critiques, notamment quand l’une ou l’autre est sur le point de mourir.

Son passé sombre explique sans doute le caractère dur de la Princesse Guerrière. Xena est dure envers les autres comme envers elle-même. Elle ne se pardonne pas le passé et tout le mal qu’elle a pu faire. Gabrielle fait de son mieux pour l’aider dans sa recherche de rédemption et semble souvent y parvenir. Mais Xena se remet régulièrement en cause, notamment quand la vie de sa compagne est en jeu.

Xena ou l’art de la schizophrénie

Xena a donc un passé plus que lourd à porter. Bien qu’elle œuvre à présent pour le bien, elle ne cesse d’être tourmentée par ses démons, au point de parfois se laisser aller à retrouver son côté maléfique.

Tout au long de son voyage pour trouver la paix et réparer ses erreurs, Xena se retrouve en de nombreuses occasions face à son passé, à ses actes mais également à la femme qu’elle a été.

En voulant sauver Gabrielle, retenue par Morphée, elle doit se battre contre les hommes qu’elle a tués, elle rencontre entre autre le premier homme qu’elle a assassiné, ainsi que le dernier. Mais son adversaire le plus coriace a sa propre apparence. C’est l’ancienne Xena. Ne pouvant la battre, elle comprend qu’elle ne peut pas se séparer de ce qu’elle a été avant. Elle est une force autant qu’une faiblesse. L’ancienne Xena a construit la nouvelle, elles sont donc indissociables. A partir de là, Xena doit apprendre à vivre avec son démon le plus fort : elle-même.

Mais ce n’est pas toujours facile. Même si Xena arrive à maîtriser ses émotions et sa colère, son côté diabolique réussit parfois à prendre le dessus, notamment quand sa vie et celle de Gabrielle sont en danger. Bloquées dans une forteresse avec des soldats athéniens, encerclées par une horde de guerriers sanguinaires et primitifs, l’ancienne Xena prend rapidement l’ascendant sur la nouvelle, au grand dam de Gabrielle. Ainsi, elle n’hésite pas à sacrifier les blessés les plus graves en les laissant mourir sans soins ni nourriture au profit des autres. Elle frappe un homme dans le dos alors qu’il essayait de s’enfuir. Tout cela ne ressemble bien évidemment pas à la Xena que connaît Gabrielle.

xenaluxxen (21)

Souvent tourmentée par son ancienne vie, Xena n’est cependant pas aidée par Ares, le dieu de la guerre, dont le but principal semble être de récupérer SA princesse guerrière. A maintes reprises, il essaie de faire remonter le côté sombre de Xena à la surface, il la tente, la soudoie. Il y arrive en de rares occasions mais Gabrielle est toujours là pour rappeler son amie à l’ordre.

Les douleurs du passé

Si Xena arrive à maîtriser la partie diabolique d’elle-même, elle s’en veut régulièrement de ce qu’elle a pu faire dans sa vie passée. Son combat pour le bien est la seule manière qu’elle a trouvée de réparer tout le mal qu’elle a pu faire. Mais, confrontée à son passé, elle a parfois du mal à l’affronter, au point même de se laisser mourir pour tout arrêter.

Cependant, cela ne l’empêche pas d’avoir encore bien des moments de déprime et de doute, notamment quand il s’agit de Gabrielle.

En effet, Xena se reproche régulièrement ce qui arrive à Gabrielle. A de nombreuses reprises, Xena s’en veut de la vie qu’elle fait mener à son amie. Son passé pèse tellement sur le présent de Gabrielle qu’elle n’a de cesse de se dire que, si elles ne s’étaient pas connues, Gabrielle aurait eu une meilleure vie. Il faut une intervention des Parques pour lui faire comprendre que, si elle n’avait pas rencontré Gabrielle, la jeune femme serait devenue une esclave au service de trois tyrans.

Malgré tout, Xena ne peut s’empêcher de demander régulièrement à Gabrielle de se séparer. Elle pense constamment être nocive pour la barde. En rencontrant Najara, elle pense trouver la femme idéale pour s’occuper de Gabrielle. Malheureusement, elle se trompe. Mais cela ne l’arrête pas dans sa quête d’une meilleure vie pour son amie. Une vie sans Xena, cela va sans dire.

Gabrielle, une force et une faiblesse

Même si Xena évoque peu ses sentiments à l’égard de sa compagne, elle est prête à donner sa vie pour elle. Et ses ennemis l’ont bien compris. La meilleure façon d’atteindre la Princesse Guerrière est de s’en prendre directement à Gabrielle. Callisto la première, pour faire souffrir Xena, tue le mari de la jeune fille. D’autres enlèvent simplement la barde pour faire venir Xena jusqu’à eux.

Gabrielle, de son côté, est parfois tentée de suivre son propre chemin. Elle va à l’Académie d’Athènes pour apprendre à devenir aède. Elle rentre également chez elle pour se ressourcer et savoir si elle a choisi le bon chemin de vie. Mais elle revient toujours vers Xena.

Mais Gabrielle est également la plus grande force de Xena. Elle la pousse à toujours faire mieux, à réprimer son côté sombre qui refait parfois surface. Elle seule semble capable de raisonner Xena dans ce genre de moments. Xena avoue même que, quand elle sent qu’elle va craquer, elle pense à Gabrielle et cela la sauve.

Gabrielle est une amie fidèle qui n’écoute jamais les ordres quand elle ne les comprend pas. Quand Xena part pour la Scandinavie en lui demandant de ne pas la suivre, la première chose que fait la Barde Combattante et de prendre un cheval et de retrouver la trace de son amie.

xena_season6

Xena sait donc qu’elle peut compter sur Gabrielle en toute occasion. Elle a plus confiance en elle qu’en n’importe qui. Durant un combat, alors que Xena doit partir et que Gabrielle refuse de prendre la tête de l’armée, la seule instruction qu’elle donne au général est de suivre les ordres de son amie.

Même dans la folie, Xena s’accroche à cette confiance. Alors qu’elles font route vers l’Inde, Gabrielle tombe dans un puits sans fond. Xena plonge pour la sauver. Elles se retrouvent dans un pays étrange dont les deux seuls habitants semblent être un soldat effrayé qui se cache dans la forêt et Aidan, un homme au comportement étrange. Avec lui, Gabrielle découvre le yoga et apprend à se détendre. Xena, au contraire, est envahie de pensées plus sanguinaires les unes que les autres. En parlant avec le soldat, elle apprend que les statues bleues sans visage disséminées dans tous le palais sont en fait des hommes et des femmes dont Aidan s’est nourri. Gabrielle est la suivante sur la liste.

De plus en plus perturbée, Xena essaie malgré tout de sauver son amie pour qui la transformation a déjà en partie commencé. Alors qu’elle semble perdre complètement la raison, elle s’apprête à tuer le soldat, ce qui fait sortir Gabrielle de sa torpeur, toujours présente pour empêcher Xena de retrouver son côté sombre. Xena avait tout prévu. Même folle, elle savait que Gabrielle réagirait en la voyant menacer un innocent.

La trahison et le pardon

Malgré la relation de confiance qui existe entre les deux guerrières, elles en viennent à se trahir en quelques rares occasions. Xena a la fâcheuse habitude de ne jamais expliquer ses plans à Gabrielle qui se voit obligée de suivre des instructions sans en comprendre le sens, ou de laisser partir son amie sans plus d’explication qu’une dette à rembourser, par exemple. Ces situations conduisent par deux fois l’aède à trahir sa compagne.

En réponse à la lettre de Lao-Ma, Xena décide de partir pour la Chine tuer Ming-Tien. Gabrielle ne comprend pas en quoi la mort de cet homme pourra changer les choses mais Xena refuse de s’expliquer. Gabrielle passe alors un pacte avec Ares pour qu’il la conduise rapidement au palais du tyran. Au moment où Xena s’apprête à assassiner le seigneur, elle se retrouve donc face à Gabrielle. Sans pouvoir réagir, elle se fait arrêter et conduire dans les geôles du palais impérial. Gabrielle fait alors promettre à l’empereur d’épargner Xena et de la condamner à l’exil si elle promet qu’elle ne tentera plus de le tuer. Xena refuse, se cantonnant au silence. Mais Ming-Tien avoue qu’il l’aurait fait exécuter qu’elle qu’ait été sa réponse. Gabrielle comprend qu’elle a affaire à un véritable tyran sanguinaire. Elle va s’excuser auprès de Xena mais la Princesse Guerrière lui explique qu’elle a compris son geste. Elle ne la déteste pas. Elle ne la détestera jamais.

Par contre, elle n’hésite pas à mentir à Gabrielle en lui disant qu’elle n’a pas tué l’empereur .

vlcsnap-2011-10-11-17h36m35s104

Peu de temps après, Gabrielle trahit de nouveau la confiance de Xena. Mais cette fois, ce n’est pas la vie de Xena qui est en jeu, c’est celle de son fils, Solan.

Gabrielle a mis au monde en enfant maléfique, Hope, dont le père n’est autre que le démon Dahak. Xena tente de s’en débarrasser mais Gabrielle ne peut se faire à l’idée de tuer un enfant, même s’il est capable d’étrangler un homme avant de savoir marcher. Elle fait croire à Xena qu’elle a tué sa fille alors qu’elle l’envoie dans un panier à la dérive au milieu d’une rivière.

Plus tard, alors qu’elles sont en visite au village des Centaures et que Xena s’apprête à annoncer à Solan qu’elle est sa mère, une petite fille fait son apparition. Elle libère Callisto, prisonnière de la lave, et s’en fait une alliée pour détruire Xena et Gabrielle. Cette petite fille, c’est Hope. Elle fait comprendre à Gabrielle qui elle est et se fait aimer d’elle. En apprenant la nouvelle, Xena essaie à nouveau de la tuer mais Gabrielle l’en empêche. Pour protéger l’enfant, elle l’envoie dans la maison où se cache Solan.

Quand Xena et Gabrielle rejoignent la maison, Hope a disparu et Solan est mort. Gabrielle comprend son erreur et fait avaler du poison à sa fille démoniaque. Mais Xena a perdu son fils. Manipulée par Ares, elle pourchasse Gabrielle jusque chez les Amazones et tente de la tuer. Cependant, la jeune femme se défend et toutes deux sont précipitées du haut de la falaise. Elles atterrissent à Illusia, monde de chansons et de situations étranges rappelant les douleurs de leur passé. Ensemble, elles comprennent ce qui les a menées à se battre. Le manque de communication, l’amertume,, les mensonges, le manque de confiance. Grâce à Solan, Xena comprend que c’est plus à elle-même qu’elle en veut, plutôt qu’à Gabrielle. Elle s’en veut d’avoir conduit Gabrielle jusque là. Elle s’en veut d’avoir laissé Solan grandir sans sa mère. En sortant d’Illusia, Xena et Gabrielle sont de nouveau réunies.

Jusqu’à la mort et au-delà

Même dans la mort, jamais je ne t’abandonnerai. (Xena)

Xena et Gabrielle risquent leur vie régulièrement. Quand une diseuse de bonne aventure prédit à Gabrielle de grands dangers et la mort, Gabrielle l’interprète comme une description parfaite de sa vie de tous les jours.

Cependant, l’une comme l’autre sont prêtes à tout pour se sauver mutuellement la vie. Quand Xena est condamnée à mort pour un crime qu’elle n’a pas commis, Gabrielle propose aux villageois de la tuer également. Leur dévouement va même plus loin : arrivées au Paradis, Gabrielle est enlevée en Enfer. Sans plus réfléchir, Xena se sacrifie pour la ramener.

A de nombreuses reprises, donc, Gabrielle et Xena meurent, passent pour mortes ou sont sur le point de mourir.

Xena commence la longue série en recevant une flèche empoisonnée qui paralyse tous ses membres au point de la faire passer pour morte. Gabrielle se bat alors pour ramener son corps à Amphipolis… jusqu’à ce que Xena se réveille.

Gabrielle, ensuite, est mortellement blessée dans une guerre. Contre l’avis général qui la somme de laisser partir son amie, Xena se bat pour ramener Gabrielle à la vie et y parvient. Gabrielle raconte alors à Xena son expérience dans l’au-delà, quand elle s’est retrouvée au milieu d’un grand champ et qu’elle y a rencontré sa grand-mère et son oncle, mais qu’ils savaient qu’elle n’était que de passage.

Plus tard, Xena meurt après avoir été frappée en voulant sauver une petite fille. Mais elle s’empare du corps d’Autolycus, le roi des voleurs, pour faire comprendre à Gabrielle qu’elle doit aller chercher l’ambroisie des dieux pour la faire revenir à la vie.

Puis, c’est à nouveau au tour de Gabrielle de mourir en se jetant dans un puits de lave avec sa fille diabolique pour éviter que Xena ne la tue, scellant ainsi son destin. En effet, les Parques la préviennent que si Xena tue Hope, Xena meurt. Gabrielle tente donc de protéger Xena et meurt à sa place. On apprendra bien plus tard qu’en fait, elle a été rattrapée par Ares en personne.

Gabrielle, encore une fois, manque de mourir après avoir reçu une flèche empoisonnée. Xena ne trouvant pas l’antidote, elle promet à Gabrielle que jamais elle ne la quittera. « Even in death I will never leave you » (« même dans la mort, jamais je ne t’abandonnerai ») est devenue LA phrase mythique de la série. Mais Xena trouve finalement l’antidote et sauve sa compagne.

Enfin, elles meurent ensemble, crucifiées par Jules César, et se retrouvent ensemble au Paradis. Mais la guerre fait rage entre les démons et les archanges, et Gabrielle est enlevée et emmenée en Enfer par Callisto. Pour la sauver, Xena devient un archange et descend en Enfer. Elle permet à l’archange Michael de ramener Gabrielle au Paradis mais décide de donner toute sa bonté à Callisto pour la sauver elle aussi. Devenue démon, Xena lance sa nouvelle armée à la conquête du Paradis. Gabrielle n’a plus qu’une solution, devenir archange à son tour et se battre contre Xena pour essayer de la faire changer à nouveau. Voyant ce qu’elle a provoqué, Callisto décide d’aider Eli à ressusciter les deux guerrières pour qu’elles puissent continuer à faire le bien sur Terre.

idesmarch1110

Plus tard, pour sauver Eve, Xena et Gabrielle se font passer pour mortes, mais Ares les enferme dans un cercueil de glace qui les maintient en sommeil pendant vingt-cinq ans.

La dernière à mourir est Xena. Mais cette fois-ci, elle ne reviendra pas. Elle doit être morte pour venger les 40 000 âmes du village d’Higuchi. Cependant, Xena n’a pas totalement disparu. Alors que Gabrielle repart avec les cendres de son amie, Xena apparaît et lui promet que, où qu’elle aille, elle sera à ses côtés.

Je suis une partie de toi, et je veux le rester éternellement. (Gabrielle)

 

LE SUBTEXT

Mais voilà LE détail le plus polémique de la série.

Ce qui ouvre le plus de débats concernant la série, ce sont les liens qui unissent réellement Xena et Gabrielle, les deux héroïnes. La relation entre les deux jeunes femmes a toujours été placée sous le signe de l’ambigüité. Les producteurs ont décidé dès le départ qu’il ne serait jamais directement question d’une possible relation amoureuse entre Xena et Gabrielle. En effet, la série étant destinée à la sphère familial, il était impossible d’imaginer montrer un couple de lesbiennes à l’écran, les héroïnes en plus !

Cependant, en voyant l’intérêt grandissant des fans pour cette relation, les auteurs se sont amusés à placer des sous-entendus de plus en plus réguliers et de plus en plus gros au fil des épisodes. Ainsi, les fans les plus avertis peuvent trouver certains indices dans les messages et les sous-entendus de certaines situations. Chaque Xenite possède, dans un coin de son cerveau, un épisode qu’il considère comme une preuve de la liaison amoureuse des deux femmes.

X_G

Le subtext peut se cacher derrière un regard, une main posée sur une épaule, un « je t’aime » au détour d’une situation périlleuse… tout peut devenir subtext si l’on veut. A vous de vous faire votre propre opinion en regardant les épisodes 😉

 

Pour développer encore vos connaissances sur la série, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le Lexique.

Pour plus de renseignements sur les personnages principaux et secondaires, rendez-vous dans la section Personnages.

Pour regarder les épisodes en streaming et en VOSTfr, la section Episodes est disponible.

Enfin, si vous voulez en savoir plus sur les différentes mythologies revisitées dans la série, rendez-vous dans la section Mythologie.

 

Débuter avec Xena, , , , , , , , , , Permalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *