le Règne de Caligula

Dans Xena

calligula_xenaCaligula est évoqué dans la saison 6 de Xena dans l’épisode Le Règne de Caligula (The God You Know, 6×12).
C’est un empereur extravagant, persuadé de sa toute puissance et aimant particulièrement le goût du sang. Il tient sa force des pouvoirs qu’il vole peu à peu à Aphrodite, complètement stone.
Alors que Xena perd le pouvoir de tuer les dieux en essayant de tuer l’Archange Michael, Caligula, lui, finit par devenir un véritable dieu, totalement invincible.

Il meurt de sa propre main, manipulé par les mots de Xena.

Il fait ensuite une brève apparition dans l’épisode suivant, Un Présentateur Déterminé (You are There, 6×13) et attend son tour pour aller au Tartare, toujours aussi imbus de lui-même.

 

Dans la Mythologie

Enfin dans l’histoire… paske pour le coup notre cher Caligula a vraiment existé.

Commençons par le commencement et le plus important : le physique de Caligula (ben quoi ??)
D’après Suétone (qui ne l’aimait pas beaucoup si j’ai bien compris), l’empereur était plutôt grand mais maigre. Il semblait victime d’une bonne vieille calvitie à 25 ans mais se rattrapait sur le reste du corps.
Et ne parlons pas du visage qui est décrit comme simplement repoussant.
Sympa non ? Ça donne envie !
Bizarrement, c’est pas comme ça qu’il apparaît sur les statues et les pièces de monnaie.
On a donc deux possibilités : soit Suétone ment, soit les statues mentent… on ne le saura jamais.
Mais pourquoi je vous parle de cela ? Et bien pour vous prévenir d’une chose. La source la plus prolifique concernant Caligula est le fameux Suétone. Mais cette source étant visiblement contre le jeune homme, il vaut mieux se méfier de ce que raconte le biographe et s’arrêter aux faits. C’est ce que j’ai essayé de faire ici.

Donc qui est Caligula ?

calligula_0Fils de Germanicus et d’Agrippine, il tient son surnom des sandales qu’il portait dans les camps militaires où il rejoignait son père quand il était enfant.
En effet, son vrai nom est Caius Augustus Germanicus, Caligula signifiant « petite sandale » en latin.

Caligula a quand même de sacrés ascendants. Petit-fils d’Auguste, petit-neveu de Tibère, son propre père, Germanicus, était un général extrêmement respecté.
A la mort de son père, Caligula est d’abord confié à sa mère, puis à son oncle Tibère, alors empereur de Rome.

Lorsque Tibère vient à mourir, il confie son trône à son fils légitime et à son fils adoptif, Caligula himself.
Ce dernier, sentant l’aubaine, prend la place de son frère, se faire nommer empereur par le sénat, adopte son frère adoptif (logique) histoire de le consoler… puis le fait exécuter dans la foulée sous prétexte de complot.
Il a alors 25 ans.
Y’en a qui commencent bien dans la vie…

Une fois à la tête de l’empire romain, Caligula commence par mener une politique plutôt juste et conciliante qui convient largement au peuple habitué au despotisme de l’ancien empereur.
Mais après des débuts plutôt sympathiques au pouvoir (si l’on oublie l’exécution de son frère adoptif bien sûr), Caligula change de position et part dans des extrêmes souvent attribués à une véritable folie.

Ce qui a provoqué cette folie ? Aucune source sûre n’est capable de le préciser. Ce qui est certain, c’est qu’en 37, 8 mois après le début de son règne, l’empereur tombe malade. Nul ne sait de quelle maladie il s’agit, toujours est-il qu’une fois remis, il devient le tyran que retiendra l’histoire.
Une autre version raconte que Caligula a été empoisonné par sa femme. Mais tout ce que racontent les sources, c’est que le philtre aurait rendu le jeune homme fou furieux. Personne ne peut affirmer que la fiole contenait un poison ou bien seulement un remède à la maladie.
Enfin, la dernière version parle de tare génétique. Caligula serait fou pask’il est né fou.

Donc, fini la belle vie, Caligula disjoncte et c’est parti pour 4 ans de folies.

Entamant une liaison avec sa sœur, Drusilla, il commence par faire assassiner ou bannir une bonne partie de ses amis et de sa famille sous prétexte de complot. Il se moque ouvertement du Sénat en prostituant les femmes des sénateurs et dénigre le Consulat en nommant consul un de ses chevaux préférés.
On le dit sanguinaire et très porté sur le sexe et les orgies.
Peu à peu, sa mégalomanie gagne du terrain et il fait ériger des statues en son nom (statues qu’il avait auparavant interdites). Puis, à mesure que sa folie grandit, il se prend pour un véritable dieu, au point d’exiger des sacrifices dans les temples autour de Rome.
Il s’acquiert le peuple en organisant des jeux à foison. C’est bien connu… le pain et les jeux, tout ça…

Pfiou…
Bon c’est vrai que de ce point de vue, le jeune Caligula (rappelons qu’il n’a pas encore 30 ans) ne semble pas très sympathique.
Mais regardons les choses d’un point de vue plus historique et politique.
On a un gamin de 25 ans sans aucune expérience politique, traumatisé par la mort de son père, élevé par un tyran despotique, qui se retrouve à la tête d’un empire qui compte la moitié du monde connu du jour au lendemain. Vous auriez fait comment, vous ?

calligula_map

Si l’on regarde les faits, on se rend rapidement compte que Caligula a fait de son mieux pour ne pas refaire les erreurs de son père adoptif et essayer de gérer un énorme empire comme il le pouvait en évitant au passage de se faire tuer par tous ceux qui voulaient sa place (avec sa propre sœur, Agrippine, dans le lot quand même). Finalement, les morts et les guerres n’ont rien d’exceptionnel par rapport à ce qu’ont fait ses prédécesseurs.

Bon, je ne dirais pas qu’il était parfait… quelques extravagances montrent bien qu’il avait gardé son âme d’enfant, comme lorsqu’il ordonne aux soldats romains situés en Bretagne d’arrêter tout combat pour lui ramasser des coquillages…
Mais à côté de ça, je pense que Caligula était surtout un gamin paumé que le pouvoir a grisé plus que de raison. Et je rajouterais quand même quelques lésions nerveuses… hum.

Nous voilà donc avec un jeune homme légèrement barré qui se prend pour un dieu.
Mais, bizarrement, malgré toutes ses frasques, ni le peuple ni les soldats de l’armée romaine ne l’ont détesté. Au contraire, il était adulé. Le peuple aimait surtout les jeux du cirque. Et puis, finalement, c’est surtout les instances supérieures comme le Sénat qui étaient visées par les frasques de l’empereur.
Quant aux soldats, ils avaient toujours l’image du « fils de Germanicus » et rien que ça, ça devait bien aider le petit Caïus Caligula.

Tout cela pour dire qu’un règne de 4 ans quand on est reconnu complètement fou, c’est pas mal !
Parce qu’il faut le dire, le règne de Caligula n’a pas duré très longtemps.

A 29 ans, il est sauvagement assassiné par quelques soldats menés par Cassius Chærea (quand on le dit vite ça fait Caillera… j’dis ça j’dis rien ).
Qui a fomenté l’attentat ? Aucune preuve. Mais vu que le peuple était content et que la majorité des soldats étaient contents aussi, il ne reste qu’une seule possibilité qui est, selon moi, la plus probable : le Sénat.
Il est toujours là çui-là !
Certains pensent également que le complot aurait été fomenté par les juifs d’Alexandrie, qui avaient beaucoup perdu lors de leur révolte contre les païens qui vénéraient Caligula.

D’ailleurs je profite de parler de cette révolte (que je n’ai pas développée pask’on n’a pas toute la nuit non plus) pour évoquer un autre fait étonnant qu’on ne connaît pas vraiment dans la vie de Caligula : le Cas Jésus.
Oui paske si l’on en croit les dates et les observations des biographes de l’époque, c’est Caligula himself qui a reçu Ponce Pilate juste après la crucifixion de Jésus.
Il semble d’ailleurs que ce soit cette affaire « Roi/Dieu des Juifs » qui ait convaincu le jeune empereur d’envoyer le préfet Pilate en exil.

Toujours est-il que notre empereur apparemment fou est mort de plusieurs coups de poignards (c’est une habitude apparemment…). Sa femme et sa fille sont tuées dans la foulée.
Fin du règne de Caligula.

A noter la petite anecdote :
A la mort de Caligula, le Sénat choisit de mettre Claude sur le trône. Claude épouse Agrippine, la sœur de Caligula envoyée en exil après avoir tenté d’assassiner son frère. Tous les deux ont un fils… Néron. Vous savez, le type qui a brûlé Rome paske c’était joli ? (oui je simplifie un peu ! lol).

Mythologie, , , Permalink

4 Responses to le Règne de Caligula

    • Legendrina says:

      Bonjour à toi et tout d’abord merci d’avoir pris le temps de poster ce commentaire explicite 😉

      Ceci dit, même si je suis la première à demander des critiques, j’attends qu’elles soient constructives de façon à pouvoir m’améliorer dans l’avenir.

      Pourrais-tu donc développer un minimum ce commentaire et m’expliquer ce qui est nul dans cet article, ce qui ne t’a pas plu et éventuellement proposer des solutions pour que cela soit plus appréciable ?

      Merci d’avance 🙂

  1. Régis Lucien says:

    Merci pour cet article qui m’a permis de réussir mon exposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *